Affaire Preynat: les faits reprochés déclarés non prescrits

9 juin 2016 Par

© Janet Goode - La Cour d'appel de Lyon a déclaré non-prescrits les faits reprochés au p. Preynat

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon a finalement suivi les réquisitions du parquet général qui avait plaidé le 20 mai pour la non-prescription des faits.

Après les révélations de l’association de victimes La Parole Libérée en janvier dernier, la question de la prescription des faits reprochés au p. Bernard Preynat s'est rapidement retrouvée au centre des débat judiciaires.

Le vendredi 10 juin 2016, la cour d'appel de Lyon a déclaré que les faits de viols et d'agressions sexuelles sur mineurs reprochés à l'ancien prêtre de Sainte-Foy-lès-Lyon n'étaient pas prescrits. Des faits  qui ont d'ailleurs été reconnus par Bernard Preynat lors de sa garde à vue en février dernier. Les 4 plaintes déposées par des membres de La Parole Libérée sont désormais considérées comme recevables et un procès de Bernard Preynat devient donc envisageable
 

le P. Preynat va se pourvoir en cassation

Immédiatement après l'annonce de la décision de la cour d'appel, Maître Frédéric Doyez, avocat de Bernard Preynat, a annoncé un pourvoi en cassation de son client. Le débat juridique va donc se poursuivre.


 

>> Retrouvez notre dossier spécial sur rcf.fr et le rappel des faits depuis octobre 2015.