Affaire Preynat: pour le juge, les faits ne sont pas prescrits

30 mars 2016 Par

© Wikipedia CC - Ancien et nouveau code pénal

Le p. Bernard Preynat pourra bien être jugé. C'est ce qu'a décidé le juge d'instruction chargé de cette affaire d’agressions sexuelles et viols reprochés au prêtre lyonnais sur des scouts.

A quel moment commence le délai de prescription pour des agressions commises il y a près de 25 ans? C'est l'une des questions principales de l'affaire Preynat, ce prêtre Lyonnais, mis en examen en début d'année pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans. Des faits commis entre 1970 et 1991, lorsque le p. Preynat encadrait un groupe de scouts dans l'Ouest lyonnais.
Pour l'avocat du prêtre, il n'y avait pas de doute: tout est prescrit depuis longtemps. (Lire l'article sur RCF Lyon)

Le juge d'instruction en charge de l'affaire a un avis différent. Selon l'AFP, dans son ordonnance rendue à la fin de la semaine dernière, le juge considère que les faits reprochés au prêtre ne sont pas prescrits, par conséquent le prêtre pourra bien être jugé.

Explications de Julien Urgenti:

L'association de victimes "la parole libérée" à l'origine de cette affaire milite également pour la fin de la prescription des faits de pédophilie. A ce jour, leur pétition a été signée en ligne par 27 000 personnes.

Retrouvez le dossier complet sur cette affaire en cliquant ici.

Sur le même thème :