Arbres, plantes, bestiaux et bestioles : la biodiversité dans la Bible

Présentée par , UA-175170

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

vendredi 7 mai à 9h03

Durée émission : 55 min

Je pense donc j'agis

© Guy FLEURY CIRIC

Les animaux et toute la biodiversité sont présents dans la Bible dès le commencement. Que doit-on en retenir face aux enjeux climatiques actuels ?

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Prendre soin de la Création, c'est une des missions de tout chrétien. La flore mais aussi la faune, doivent être la source d'une attention toute particulière. Ces derniers temps, nous prenons conscience qu'il n'y a pas de planète B et que la sauvegarde de la maison commune nous regarde tous.

Insectes, mammifères, poissons, les animaux ont une place importante dans la Bible et dans le coeur de Jésus. Comment laisser une place à la biodiversité dans notre vie de chrétiens ?

Pour répondre à cette question Véronique Alzieu et Melchior Gormand reçoivent  des amoureux de la nature. Christophe Boureux est dominicain, il enseigne la théologie fondamentale et s'occupe de la gestion paysagère et forestière du couvent de la Tourette  dessinait par le Corbusier. Il est également auteur du livre "Les plantes de la Bible et leurs symboliques" publi" aux éditions du Cerf
Sylvie Mériaux est religieuse de la Fraternité Missionnaire en Rural, bibliste et anime des groupes et formations bibliques. Elle est l'auteur de "Ce que dit la Bible sur la nature" publié aux éditions Nouvelle Cité.

 

La Bible, un récit du vivant

Le livre de la Genèse, le premier de la Bible, donne le ton sur l'importance de la biodiversité. "Ce récit nous dit que Dieu parle, Dieu fait et que par Lui, la vie advient et tout de suite ce récit nous dit que la Vie advient dans une très très grande diversité, les plantes, les arbres, les animaux et le texte insiste sur chacun selon son espèce" explique Sylvie Mériaux. La Genèse montre de quelles manières chaque être vivant est amené à porter du fruit. "Cette biodiversité ne va pas être appelée tout de suite la nature, mais c'est la Création renvoyant au Créateur" précise-t-elle.

D'autres textes de la Bible nous parlent du vivant, comme le Livre de Job dans lequel il y a "une espèce d'immense mise en scène de toutes les bestioles qui fourmillent avec les deux grosses bestioles, qui sont à ce moment là les plus dangereuses, l'hippopotame et puis léviathan le crocodile. C'est un véritable zoo que Dieu présente à Job" s'amuse Christophe Boureux. L'autre "bestiaire" célèbre se trouve dans le chapitre onze d'Isaïe où on retrouve notamment l'ours et le cobra. 

 

"Les plantes de la Bible poussent entre les pages de la Bible"

 

L'ère contemporaine, un autre rapport au vivant

Lorsqu'on analyse la place de la biodiversité dans les textes bibliques, il est important de recontextualiser le lien avec cette dernière. En effet, aujourd'hui nous n'avons plus ce rapport immédiat avec la nature. "Ce sont des plantes qui d'abord sont là dans la vie quotidienne des gens, qui sont à 95% des paysans à cette époque et qui ont un rapport vernaculaire, un rapport d'usage aux plantes, ils vivent avec elles, avec les animaux aussi" rappelle Christophe Boureux.

Or, aujourd'hui, la plupart de la population vit en milieu urbain et n'a plus ce rapport nécessaire et immédiat avec la nature. "La difficulté pour nous c'est de ne pas transposer le rapport que nous avons aujourd'hui au vivant, à celui  que les Hommes de la Bible avaient. C'est un rapport très différent, c'est un rapport de paysan, c'est un rapport quotidien, c'est un rapport où on mange les choses d'abord, où on s'occupe d'elles" ajoute-t-il.

Différentes espèces ont la cote dans la Bible, comme la vigne qui symbolise la vie qui dépasse la mort mais aussi le figuier qui sert de support la plupart du temps à la vigne ou encore le blé. Ces plantes donnent les "symboles fondamentaux du christianisme que sont le pain et le vin" nous explique Christophe Boureux.

 

Invités

  • Christophe Boureux, dominicain

  • Sylvie Mériaux, religieuse de la Fraternité Missionnaire en Rural, bibliste, anime des groupes et formations bibliques

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Les présentateurs

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!