L'art urbain, vecteur de médiation sociale et culturelle

Présentée par UA-174720

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

mercredi 5 mai à 10h00

Durée émission : 55 min

L'art urbain, vecteur de médiation sociale et culturelle

© MMT de Pixabay

La pratique du street art peut permettre aux jeunes en difficulté de développer leur esprit critique et leur citoyenneté. Explications avec deux représentants du programme MIX’ART.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Un programme destiné aux jeunes

MIX’ART est un programme éducatif créé en 2009 par l’association Ariana pour répondre aux problématiques liées à l’insertion sociale. Il cible quatre publics de jeunes âgés entre 8 à 18 ans : des jeunes issus des quartiers défavorisés, incarcérés, ne parlant pas français ou encore porteurs d’un handicap. L’approche entre les publics est différente : il faut s’adapter à chaque personne par rapport à son vécu. Depuis sa création, ce programme a aidé environ 60 000 jeunes. "Nous souhaitons qu'ils soient acteurs et qu’ils puissent développer leur sensibilité grâce au street art" indique Louison Jagic, chargée de projets chez MIX’ART. L’association organise notamment des ateliers dans les prisons, où des jeunes peuvent alors réaliser des projets concrets comme une fresque dans la cour de promenade.  
 

Transmettre des valeurs citoyennes

"Le street art est un art accessible à tous qui est devenu universel" affirme Arnaud Lavaud, directeur de MIX’ART. Des dispositifs sont imaginés régulièrement pour que les jeunes puissent exprimer leurs émotions : "nous choisissons des intervenants pédagogues qui s'imprègnent des idées des élèves" ajoute Louison Jagic. Selon elle, ils doivent expliquer aux enfants l’importance du cadre légal de cet art, en faisant la différence entre graffitis, vandalisme et street art. Ces projets visent à transmettre de véritables valeurs citoyennes aux jeunes tout en développant leur esprit critique autour de trois axes : la construction de l’Europe, les questions environnementales et plus globalement les moyens de construire ensemble le monde de demain.
 

S'adapter au contexte sanitaire

"Cette crise sanitaire nous pousse à nous interroger sur nos pratiques et nous incite à lancer de nouveaux projets" précise Arnaud Lavaud. Des bénévoles de l’association se sont alors mobilisés pour dépasser les contraintes liées aux restrictions sanitaires en développant des solutions hybrides, regroupées sous le nom MIX’ART Antivirus. "Le but de cette initiative est de continuer nos actions sur le terrain tout en créant des tutoriels pour interagir sur Internet" souligne Louison Jagic. Lors du premier confinement, plusieurs jeunes ont réalisé une illustration sur le thème "repenser le monde de demain" permettant de maintenir le lien social et développer les échanges.
 

Invités

  • Louison Jagic, cheffe de projets MIX'ART

  • Arnaud Lavaud, directeur de MIX'ART

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Le présentateur

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".