La puissance du don

Présentée par , UA-163106

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

mardi 23 février à 9h03

Durée émission : 55 min

La puissance du don

© Steve Buissinne de Pixabay

Un peu partout, des hommes et des femmes s'engagent pour que nos territoires surmontent les différentes crises auxquels ils sont confrontés. Des engagements qui préparent le monde de demain.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Engagement, bénévolat, don de soi, soutien financier, tant d'actions qui peuvent changer la vie des personnes dans le besoin et aider à construire un monde meilleur. Aujourd'hui dans Je pense donc j'agis, Melchior Gormand et Stéphanie Gallet accueillent trois invités qui font l'expérience quotidienne de la puissance du don.

Tristant Hauck est directeur des partenariats des Activités sociales d’AG2R LA MONDIALE et facilitateur de coalitions d’acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, Dominique Thierry est auteur et président d'honneur de France Bénévolat et Georges Dhers est également auteur mais aussi responsable du collectif Pacte civique Haute Garonne.

 

Trouver de nouvelles modalités d'engagement : un nouveau défi pour les associations

En donnant, nous créons du lien et c'est peut-être ce dont nous avons le plus besoin en ces temps d'isolement. Tristant Hauck constate que, l'État ne pouvant prendre en charge toutes les actions d'aide aux plus vulnérables, les associations sont vitales dans le tissu solidaire français, or, ces associations vivent grâce à des bénévoles et sont donc dépendantes de l'action de chacun des citoyens.
Face à une baisse du bénévolat en France, les associations tentent de trouver d'autres formes d'engagement. Il est possible, aujourd'hui, de donner de son temps et de sa personne de différentes manières : en s'engageant sur un projet de territoire, dans son quartier ou en donnant simplement une heure de sa semaine  comme le propose l'heure civique

 

La crise du Covid : un accélérateur de solidarité

Très souvent dans l'incertitude et les difficultés, l'humanité de chacun se révèle. En effet, Dominique Thierry se réjouit de "l'élan de solidarité" qu'a pu provoquer la pandémie de Covid-19 en France. "Depuis toujours quand il y a une grande catastrophe les gens sont naturellement solidaires ce qui est quand même un bon signe sur l'humanité" relate-t-il.
  À cela s'est ajouté "une énorme capacité d'innovation", nécessaire pour trouver des formes d'engagements adaptés à la situation sanitaire.

Geogres Dhers constate qu'il y a en France une "crise du lien, une crise de la confiance". il y a donc urgence à faire se rencontrer les personnes partageant les mêmes passions ou talents, afin de redynamiser ces liens si fondamentaux pour tout être humain et restaurer la dignité de chacun.

 

Invités

  • Tristan Hauck, directeur des partenariats des Activités sociales d’AG2R LA MONDIALE et facilitateur de coalitions d’acteurs de l’ESS

  • Dominique Thierry, président d’honneur de France Bénévolat, auteur

  • Georges Dhers, responsable du collectif Pacte civique Haute Garonne, auteur

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Les présentateurs

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.