Lanceurs d'alerte, au nom de la vérité

Présentée par , UA-156479

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

mardi 12 janvier à 9h03

Durée émission : 55 min

Lanceurs d'alerte, au nom de la vérité

© Image par OpenClipart-Vectors de Pixabay

Les lanceurs d'alertes, ces citoyens "lambda" qui ont pris le risque de dire la vérité en faveur de l'intérêt général. Qui sont-ils, comment les protéger, quels sont leurs droits ?

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Julian Assange, Edward Snowden, Denis Robert font partis des lanceurs d'alerte les plus connus ces dernières années. Eux qui ont choisi, au prix de nombreux sacrifices, de dénoncer une injustice, une tentative de corruption, un mensonge, par souci de vérité. Qui sont-ils, quels sont leurs droits, comment les protéger ?

Stéphanie Gallet et Melchior Gormand tentent d'y répondre dans cette nouvelle édition de Je pense donc j'agis.
Ils sont entourés de Delphine Halgand, journaliste, directrice de l’ONG franco-américaine The Signals Network, de Daniel Ibanez, économiste et fondateur des Rencontres annuelles des lanceurs d'alertes et enfin d'Anne-Catherine Cudennec, membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) au titre du syndicat CFE-CGC.
 

Qu'est ce qu'un lanceur d'alerte ?

Pour Daniel Ibanez il est absolument nécessaire de "distinguer et de dissocier alerte et lanceur d'alerte". Il faut être d'une grande vigilance quant à "l'alerte" en elle-même, l'information à communiquer, qui doit être véritable et vérifiée. Il prévient que "la scénarisation du lanceur d'alerte fait souvent disparaitre l'alerte elle-même, l'information".

Le contenu de l'alerte est ce qui doit prévaloir. Daniel Ibanez définit "l'alerte" comme "une situation de risque pour l'intérêt général qui nécessite une réponse urgente des institutions, des organisations, des gouvernements des politiques". Pour octroyer le nom de lanceur d'alerte à une personne, il est crucial de se référer d'abord aux risques collectifs liés à l'information acquise par cette dernière.

 

"Là on joue collectif, ce n'est plus la personne elle-même qui est impliquée mais l'intérêt collectif."

 

Protéger les lanceurs d'alerte 

La question autour de la création d'un statut général pour les lanceurs d'alerte est très récente. D'ailleurs, il reste un an à la France pour transposer la directive européenne sur la protection des lanceurs d'alerte à sa propre juridiction.

Anne-Catherine Cudennec rappelle qu'il est nécessaire de s'exprimer sur les dysfonctionnements actuels mais que cela comporte aussi des risques importants "et à ce titre là il est indispensable qu'il y ait une protection des personnes parce que ça peut favoriser le lancement d'alerte."

 

 

Invités

  • Delphine Halgand, journaliste, directrice de l’ONG franco-américaine The Signals Network

  • Daniel Ibanez, économiste et fondateur des Rencontres annuelles des lanceurs d'alertes

  • Anne-Catherine Cudennec, membre de la CNCDH au titre du syndicat CFE-CGC

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Les présentateurs

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.