Lyon : le prêtre soupçonné d’agressions sexuelles sur mineurs en garde à vue

25 janvier 2016 Par

© 2015 Janet Goode - Vue depuis la basillique de Fourvière à Lyon

Le prêtre du diocèse de Lyon, mis en cause pour agressions sur mineurs, a été placé en garde à vue lundi 25 janvier.

Un prêtre du diocèse de Lyon,  a été placé en garde à vue lundi 25 janvier 2016. L'affaire a été révélée  en octobre dernier par  le diocèse lui-même, dans un communiqué informant que l'un de ses prêtres faisait l'objet de plaintes pour agressions sexuelles sur mineurs.

Du début des années 70 à 1991 le p. Bernard avait en charge l'encadrement du groupe St Luc, un groupes de scouts mixtes à Sainte-Foy-lès-Lyon dans la banlieue ouest  de Lyon. C’est à cette époque que les faits auraient été commis.  En 1991 un courrier de parents avait alerté le cardinal Albert Decourtray qui avait pris la décision de sanctionner ce prêtre.

Le cardinal Barbarin alerté en 2014

Mais 6 mois plus tard, le p. Bernard avait été nommé  dans une paroisse. Une information dont certaines victimes présumées n’ont eu connaissance qu’en 2014. C’est à cette date qu’elles alertent le cardinal Philippe Barbarin. L'archevêque de Lyon prend la décision, après consultation du Vatican, de suspendre de ce prêtre le 18 mai 2015.

Le prêtre entendu lundi par les enquêteurs

Il y a deux semaines, les victimes se sont rassemblées au sein de l’association La parole libérée, afin de dénoncer les agissements de ce pretre et le silence de l’Eglise sur cette affaire. Certains faits pourraient etre prescrits, mais trois plaintes restent recevables.
C’est dans ce cadre que le prêtre a été entendu par les enquêteurs ce lundi puis mis en garde à vue. L’enquête est en cours.
De son côté, le diocèse a  précisé que ce prêtre pourrait l’objet d'un procès canonique "à l'issue de la procédure civile selon les règles prévues par l'Eglise, de façon à ce que justice soit faite".
 
 

 

Sur le même thème :