Quand l'Eglise se mobilise auprès des jeunes

Présentée par UA-164811

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

vendredi 5 mars à 10h00

Durée émission : 55 min

Quand l'Eglise se mobilise auprès des jeunes

© Orna Wachman de Pixabay

Pour accompagner les jeunes dans leur chemin de vie et leur donner les moyens d’agir, les chrétiens se mobilisent. C’est le cas du Père Alexis Leproux et de Marie Ades.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Des jeunes en quête de sens

Le Père Alexis Leproux, professeur d'exégèse et de théologie à la Faculté Notre-Dame et co-auteur du livre EVEN, Une école de la parole au service de la liberté publié chez Salvator explique que les jeunes qu’il rencontre "se demandent ce qu’ils vont faire de leur vie, ils veulent savoir quoi faire". Des jeunes qui souhaitent s’engager et qui, souvent, hésitent entre le confort d’une vie passée à accaparer et posséder ou, une vie dédiée aux autres et au don de soi. Le Père Alexis Leproux est cependant optimiste quant à la capacité des jeunes générations à "faire le bon choix et retrouver une logique de don". Une logique qui fait du bien aux autres, mais aussi à soi. Marie Ades, responsable nationale de la Mission Jeunes de Fondacio rejoint le Père Alexis Leproux et insiste sur "le désir des jeunes de s’engager". Le co-auteur du livre note "une grande énergie dans la jeunesse".
 

Leur permettre de créer du lien social

Dans leur quête de sens, les jeunes doivent pouvoir vivre de lien social. Le Père Alexis Leproux invite à "restaurer le lien social et vivre d’échanges entre les personnes". La crise sanitaire a rendu d’autant plus difficile la création d’une proximité physique entre les jeunes. "Le danger humain est aussi grave que le danger sanitaire sur le long terme. Une personne qui ne respire pas du tissu relationnel s'étouffe" insiste le prêtre. Marie Ades explique de son côté que "les jeunes ont besoin de voir que d’autres jeunes veulent agir". Ce besoin de lien social rejoint la quête de sens de cette génération et l’envie de vivre sa vie pour les autres et pas uniquement pour soi.
 

Donner des clés pour agir

Pour aider les jeunes dans leur quête de sens, le Père Alexis Leproux propose de les accompagner avec le programme EVEN dont est tiré son ouvrage. De son côté Marie Ades avec la Mission Jeunes de Fondacio veux aider les jeunes à construire un monde plus humain et plus juste. Le professeur d'exégèse quant à lui explique que son défi "est d’aider les jeunes à s’élever et ne pas se faire voler son intériorité. J’essaye d’accompagner les jeunes à s’ouvrir sur le monde". La Mission Jeunes de Fondacio se propose d’accompagner et d’encourager les jeunes dans des maraudes. Père Alexis Leproux explique également que lors du premier confinement des jeunes "sont sortis pour aller donner à manger et à boire à ceux qui n'avaient rien, au moment où tout le monde avait peur de sortir".

Par Nathan Chaize

Invités

  • Père Alexis Leproux, professeur d'exégèse et de théologie à la Faculté Notre-Dame, au collège des Bernardins, chargée de recherche sur les questions du dialogue inter-religieux, auteur

  • Marie Ades, responsable nationale de la Mission Jeunes de Fondacio

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Le présentateur

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".