Surirradiés d'Epinal: les peines des médecins réduites à du sursis en appel

Entre 2001 et 2006, près de 450 patients atteints de cancer ont été victimes de surdoses de radiation lors d'examen effectués à l'hôpital d'Epinal. Douze patients sont décédés.

La cour d'appel de Paris a réduit ce jeudi les peines des deux médecins et du radiothérapeute poursuivis pour le scandale sanitaire des surirradiations à l'hôpital Jean Monnet d'Épinal, le plus grave accident de ce type jamais enregistré en France.
La cour a confirmé la culpabilité des trois hommes notamment pour homicides et blessures involontaires. Mais les peines ont été réduites. En première instance le verdict les avait condamnés à quatre ans dont 18 mois ferme. Il sont désormais condamnés à trois ans de prison avec sursis intégral de leurs peines.

Ecoutez la réaction de Philippe Stabler, président de l’ Association vosgienne des surirradiés de l’hôpital d’Epinal. L'important est qu'ils aient été reconnus coupables.