Synode des jeunes: pour soeur Nathalie Becquart, "une Eglise synodale est une Eglise de l'écoute"

8 octobre 2018 Par

Soeur Nathalie Becquart, ancienne directrice du Service National pour l'Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations, revient sur la première semaine de synode des jeunes.

Soeur Nathalie Becquart n'est plus directrice du Service National pour l'Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations à la Conférence des Evêques de France. Mais son expérience de dix ans à la tête de ce service l'a conduit à participer en tant qu'auditrice au synode des jeunes qui se tient actuellement à Rome. Au micro d'Etienne Pépin, envoyé spécial de RCF au Vatican, elle revient sur cette première semaine.

"Les auditeurs participent comme les évêques à toutes les séances en plénière. Chaque auditeur a quatre minutes d’intervention en plénière sur un numéro de son choix du texte instrument de travail. Et on va aussi être dans les petits groupes de travail, les groupes linguistiques. On participe vraiment à l’ensemble comme les évêques, mais on n’a pas le droit de vote" explique-t-elle notamment.

"On est tous là pour partager nos expériences, nos regards. Mais ce avec quoi j’arrive, et que j’ai déjà expérimenté, c’est vraiment un désir d’écoute. Une Église synodale est une Église de l’écoute. L’exercice du processus synodal est un exercice de discernement qui passe par une écoute profonde de l’Esprit Saint à travers l’écoute de tous ceux qui sont là et avec une attention très particulière qui est l’écoute des jeunes. C’est ça le maître mot" ajoute Soeur Nathalie Becquart.

Dans son message d’introduction, le pape François parlait des relations intergénérationnelles. "C’est fondamental. L’Eglise est déjà faite de toutes ses générations. Chacun y a sa place quel que soit son âge, et chacun y apporte son charisme particulier. Le pape François a d’emblée mis cela dans son homélie de la messe d’ouverture, qui était aussi un temps très fort. C’est l’enjeu du synode d’approfondir ces relations, de mieux se comprendre. On est là pour ça" précise l'auditrice du synode des jeunes.

Le synode des jeunes va brasser de nombreux sujets. Certains auditeurs ont déjà leurs sujets de prédilection. À l’image de Sœur Nathalie Becquart. "Ce qui m’habite après ces dix années de mission à la Conférence des Evêques, c’est vraiment l’enjeu de travailler dans la collaboration en équipes plurielles, de donner des responsabilités aux jeunes en les associant dans nos équipes missionnaires, dans une diversité de vocation. C’est la communion qui est missionnaire. C’est aussi fondamental que l’Eglise déploie cette collaboration homme-femme dans la Mission" conclut-elle.

Soeur Nathalie Becquart, ex-directrice du SNEJV à la Conférence des Evêques de France: 

00:00

00:00