[Synode] Mgr Kockerols se prononce en faveur de l'ordination d'hommes mariés

10 octobre 2018 Par

© Antoine Bellier RCF

Intervenant mercredi 10 octobre durant le synode des jeunes, Mgr Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, s'est déclaré favorable à l'ordination d'hommes mariés.

"La vocation fondamentale: l'appel à la vie"

Alors que le synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel a entamé sa deuxième semaine, en se penchant plus particulièrement sur la question des vocations, Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, s'est déclaré favorable à l'ordination d'hommes mariés.

Intervenant durant les quatre minutes règlementaires auxquelles ont droit les participants au synode, l'évêque belge a tout d'abord rappelé que "la vocation fondamentale qui résonne dans la conscience de tout être humain est l'appel à la vie". Un "chemin d'humanisation" pour l'évêque auxiliaire du diocèse de Malines-Bruxelles.
 

"La vocation baptismale ouvre le coeur"

Ce dernier a ensuite dénoncé le fait que l'Eglise devait aujourd'hui mieux accompagner les jeunes sur le chemin du discernement vocationnel, l'un des sujets-phares de ce synode. "L'Eglise se doit d'accompagner avec tact et pédagogie, le discernement des jeunes". Pour le prélat, l'Eglise doit ainsi mieux accompagner "sans forcer, les questions liées à l’état de vie : le mariage chrétien et le célibat pour le Royaume". Il a ajouté toutefois que "ces deux vocations méritent d’être, à part égale, mises en valeur par l’Eglise".

Dans cette perspective, Mgr Jean Kockerols a déclaré que "la vocation baptismale ouvre le cœur de certaines personnes - mariées ou célibataires - à l’appel de l’Eglise, au nom du Seigneur, à la servir, à être ministre de la communauté chrétienne". L'évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles a conclu son intervention en déclarant être "convaincu que certains jeunes, qui ont puisé dans la vocation baptismale leur appel à s’engager par les liens du mariage, répondraient volontiers « me voici » si l’Eglise devait les appeler au ministère presbytéral".
 

Une intervention "légèrement polémique" pour Mgr Kockerols

"J’ai voulu inscrire cette question dans la question plus vaste de la vocation. L’appel du Seigneur est d’abord l’appel enraciné dans le baptême. Cette vocation baptismale se déploie ensuite dans différentes vocations, dans le service de l’Eglise lorsque l’Eglise appelle au nom du Christ. Mais j’ai l’intime conviction que des jeunes qui ont  perçu dans la vocation baptismale l’appel à se marier et qui vivent le mariage de façon profondément chrétienne peuvent être appelés par l’Eglise au ministère presbytéral" a-t-il ensuite déclaré au micro d’Antoine Bellier, envoyé spécial de RCF à Rome, reconnaissant le caractère "légèrement polémique de son intervention".

Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles:

00:00

00:00