[Synode] Mgr Nzeyimana: "au Burundi, beaucoup de jeunes veulent se consacrer à Dieu"

17 octobre 2018 Par

Certaines voix durant le synode se sont élevées sur le fait que l’Église était parfois trop occidentale. Pourtant, des évêques du monde entier sont actuellement à Rome.

C’est le cas de Mgr Blaise Nzeyimana, évêque du diocèse de Ruyigi, au Burundi. Il revient sur ses impressions sur le synode, à mi-parcours de ce rendez-vous de l’Église universelle, au micro d’Elise Le Mer, envoyée spéciale de RCF à Rome.

"Le travail est bien avancé. Maintenant nous allons penser à quelque chose de pratique pour faire avancer les choses. La plupart des jeunes ont répondu aux questionnaires que l’on a envoyés en préparation à toutes les conférences épiscopales. Ils ont exprimé ce qu’ils ressentent. D’abord un sentiment de joie car l’Église pense à s’asseoir et à traiter la question des jeunes. Ils ont ensuite manifesté des inquiétudes. Mais ce n’est pas que négatif car à voir ce que vivent les jeunes au Burundi, il y a chaque année un forum qui rassemble tous les jeunes pendant une semaine. Cela donne des espérances qui encouragent les jeunes à aller au-delà des difficultés qui sont manifestes" explique ​Mgr Blaise Nzeyimana, évêque du diocèse de Ruyigi, au Burundi.

Vu d’ici, on a parfois l’impression que la vitalité de la jeunesse catholique en Afrique n’est pas la même qu’en Europe. "Il est difficile de le dire, car pour le dire aisément il faudrait vivre la situation en Afrique, et en Europe. Mais quand un européen parle, on sent bien les problèmes qu’il se pose. Même chose pour un africain. Et on voit bien que cela ne se rencontre pas nécessairement. Ce qui m’enchante plus, c’est le dynamisme et la volonté d’engagement que je vois chez les jeunes. On voit bien des gens qui se donnent aisément avec bon cœur malgré les difficultés" ajoute Mgr Nzeyimana.

"Au Burundi, nous avons la joie de connaître un essor vocationnel. Beaucoup de jeunes veulent se consacrer à Dieu. Nous avons beaucoup de séminaristes qui sont dans les séminaires et les noviciats. Ils répondent aisément. Nous avons la joie. Nous avons connu des périodes très maigres à ce niveau, mais maintenant nous rendons grâce à Dieu" conclut l'évêque du diocèse de Ruyigi.

Mgr Blaise Nzeyimana, évêque du diocèse de Ruyigi, au Burundi:

00:00

00:00