[Synode] Mgr Percerou encourage les paroisses à s'appuyer davantage sur les jeunes

24 octobre 2018 Par

Le synode des jeunes entre dans sa dernière ligne droite avec la rédaction et le vote du document final par les pères synodaux. Parmi eux, l'évêque de Moulins, Mgr Percerou.

Si l'on en juge par les applaudissements, la première version du document final du synode sur les jeunes a été plutôt bien accueillie mardi 23 octobre, au matin, par les pères synodaux. Mais ce document n'est pas un mode d'emploi. Il ne propose pas d'actions précises à destination de la jeunesse, mais plutôt des orientations.
 

Mettre les diocèses à l'écoute des jeunes

Les conférences épiscopales auront la charge de mettre en pratique ces orientations. Mgr Laurent Percerou, évêque du diocèse de Moulins, dans l'Allier, est l'un des quatre évêques français qui participent au synode. Il explique à Pauline de Torsiac, envoyée spéciale de RCF à Rome,  comment il envisage la suite, et la mise en application des enseignements du synode, pour la France.

"Cela va être à chaque évêque de voir concrètement en fonction de son terrain comment il fera. Un appel sera je crois de dire comment est-ce-qu’on fait participer les jeunes à nos structures d’animation et même de gouvernement de nos communautés chrétiennes, à commencer par les paroisses. Et puis aussi voir dans les diocèses comment on essaie de se mettre à leur écoute en les faisant peut-être participer davantage aux conseils pastoraux, en créant des bureaux pastoraux des jeunes en leur demandant leur avis sur telle ou telle orientation" explique Mgr Percerou.
 

Travailler à la formation des jeunes

"J’avais présenté ici un projet de ministère de jeunes en responsabilité missionnaire, pour qu’ils puissent donner un an, deux ans, au service de ces périphéries où nous ne rejoignons pas les jeunes, et cela demeure pour moi une préoccupation. On a une pastorale des jeunes de 16 à 29 ans qui est vivante et dynamique mais en même temps nous touchons peu de jeunes. Il faudra travailler sans doute à la formation des jeunes, afin de leur donner des espaces de discernement vocationnel. Il en existe déjà" ajoute l'évêque du diocèse de Moulins.

Des jeunes ont donc pu témoigner au cours de ce synode. Mgr Percerou a été particulièrement touché par "les expressions de jeunes d’autres sphères culturelles qui nous ont partagé leurs réalités de vie de jeunes chrétiens dans des pays touchés par la guerre, par la persécution, par la pauvreté extrême. A la fois des témoignages de vie très poignants, puisque nous avons eu des témoignages de jeunes martyrs et puis de jeunes qui demandent vraiment à s’engager dans leur société pour pouvoir être acteurs de changements sociaux, et politiques, et qui nous demandent une formation à l’engagement social. Cela passe par la doctrine sociale de l’Eglise. Cela a été très fort dans ce que nous avons partagé et entendu".
 

Mgr Laurent Percerou, évêque du diocèse de Moulins, au micro de Pauline de Torsiac:

00:00

00:00