​Taizé: Frère Aloïs signale cinq cas d’agressions sexuelles à la justice

5 juin 2019 Par

Alors que la Commission d’enquête indépendante sur les abus sexuels au sein de l’Eglise a lancé son appel à témoin, le prieur de la communauté de Taizé signale cinq cas anciens.

Ces cinq cas d’agressions à caractère sexuel ont été commis sur des mineurs dans les années 50 à 80, par trois frères différents. Deux des frères sont décédés depuis plus de quinze ans. Dans une lettre envoyée aux amis de la communauté, rendue publique mardi 4 juin, Frère Aloïs, le prieur de la communauté de Taizé, livre ses explications.
 

Cinq cas d'agressions sexuelles à Taizé

Le prieur de la communauté, qui accueille chaque semaine, depuis des décennies, des centaines de jeunes, a révélé dans ce document l’existence de cinq cas d’agressions sexuelles, commises entre les années 1950 et 1980, par trois frères de la communauté. Frère Aloïs en profite pour rappeler les mesures prises depuis plusieurs années par la communauté pour prévenir ce genre de comportements.

00:00

00:00

Interrogé par RCF, il explique notamment avoir "tiré des conséquences pour l’accueil des jeunes, pour qu’une sécurité et une intégrité des personnes soit beaucoup plus garantie, ici à Taizé. Ainsi, tous les participants, à l’arrivée, sont informés de nous signaler des choses. Le risque est très grand. Mais heureusement, aujourd’hui, il y a une sensibilité beaucoup plus grande pour cela. Nous le voyons parmi les jeunes. Le fait que nous disons les choses publiquement peut aussi être une contribution à être beaucoup plus attentif à l’avenir".
 

"Cela fait partie de l'histoire de notre communauté"

00:00

00:00

Interrogé par RCF, Frère Aloïs ajoute "être dans une très grande tristesse. C’est surtout aux victimes que nous pensons. Elles ont traversé des années très difficiles. Les agressions ont laissé des traumatismes chez les personnes victimes. Nous les avons accompagnées le mieux possible pendant plusieurs années. Nous nous sommes dits maintenant qu’il fallait signaler tous les faits au procureur, et dire les choses publiquement. Nous devons aussi tout cela aux jeunes qui viennent ici à Taizé, pour qu’ils sachent que cela fait partie de l’histoire de notre communauté".

Ajoutons qu’une page du site Internet de la communauté de Taizé est dédiée depuis 2010 à la protection des personnes. Par ailleurs, il existe une adresse courriel qui a pour but de faciliter un éventuel signalement. Enfin, sur place, un frère ainsi que d’autres personnes extérieures à la communauté ont pour mission d’écouter toute personne ayant connaissance d’agression sexuelle, ou de toute autre forme de violence.