Tobie Nathan: "les migrants de seconde génération sont la cible de Daech"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mercredi 4 octobre 2017 à 8h10

Durée émission : 15 min

Tobie Nathan: "les migrants de seconde génération sont la cible de Daech"

© 2017- Charlotte Jolly

Pour le psychologue Tobie Nathan, le spectre de la radicalisation menace surtout les petits-enfants d'immigrés.

Psychologue spécialisé en ethnologie, Tobie Nathan accompagne depuis 2014 des jeunes en voie de radicalisation, signalés par leurs parents, leurs professeurs, voire même par la police. Il raconte dans son essai Les âmes errantes (Ed. L'Iconoclaste) leurs récits de vie et comment sa posture de professionnel est mise à mal. Loin d’être anodin, son choix de les accompagner "en frère et en père" soulève un problème de filiation de ces jeunes ciblés par les recruteurs de Daech.
 

Les recruteurs sont des capteurs d’âme

Ces derniers sont d’ailleurs qualifiés de "capteurs d’âme". Lors des consultations qu’il a pu effectuer auprès d’une soixantaine de jeunes, Tobie Nathan remarque qu’ils ont été approchés de manière personnelle, en misant sur leur sentiment de solitude. Lui-même migrant arrivé en France à l'âge de 9 ans, le psychologue dit les comprendre et "souffrir du même mal". Il dénonce notallemnt la rupture de ces adolescents avec leurs ancêtres ."Certains ont dans leur ascendance à la troisième génération, des ancêtres animistes qui sont ensuite devenus chrétiens, puis lorsque leur famille se retrouve en France, notamment en banlieue, ils arrivent à l’islam."

Face au fléau de l'endoctrinement, un remède: "retracer le parcours de la famille toute entière". Et pour cause, en étudiant les manuels d’attaque distribués aux recruteurs de Daech, Tobie Nathan découvre la stratégie de l'Etat Islamique: "il faut sélectionner les enfants issus de l'immigration, plus particulièrement de familles musulmanes".  Il en déduit que "les jeunes de la seconde génération de migrants sont la cible de Daech." Selon lui, il ne faut pas non plus mépriser les questionnements métaphysiques et géopolitiques des jeunes et "les rejoindre précisément là."
 

Les mamans ont un role a jouer

Alors que le procès d'Abdelkader Merah s'est ouvert jusqu'au 3 novembre à la Cour d'assises spéciale du palais de justice de Paris, Tobie Nathan souligne "l'exemplarité" de la mère d'une des victimes, Latifa Ibn Ziaten. Son combat fait d'ailleurs l'objet d'un documentaire qui sort ce mercredi.
 

 "J’ai remarqué que la maman est le soutien le plus utile pour un jeune en voie de radicalisation, affirme Tobie Nathan. La signalisation vient souvent des mamans. Elles sont nos alliées au centre de prévention George Devereux où nous recevons leurs enfants."
 

Invités

  • Tobie Nathan , Ethnopsychiatre

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.