Tour d'horizon de la permaculture

Présentée par

S'abonner à l'émission

Commune Planète en Provence

lundi 14 décembre 2020 à 11h30

Durée émission : 27 min

Tour d'horizon de la permaculture

© Illustration jeunes plantes @WhisperingJane_ASMR Pixabay

Prendre soin de la nature, des humains et une redistribution juste, voici les trois principes de la permaculture. Comment l'utilise-t-on en Provence et ailleurs dans le monde ?

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Théorisée par un agriculteur japonnais au début du vingtième siècle, puis reprise par deux australiens dans les années 70, la permaculture est une forme d'agriculture dite "permanente" qui traverse les frontières. 

Elle s'articule autour de trois idées : prendre soin de la nature, soin des hommes, et redistribuer équitablement. Elle comprends aussi 12 principes dont le premier, et surement le plus représentatif de cette vision de l'agriculture, est : observe

L'objectif est d'entrer en coopération avec la nature. Pas de mauvaises herbes, ni de nuisibles en permaculture !

En tout cas philosophiquement car Bruno Doumaiselle, fondateur de Permaculture Provence, le reconnaît volontiers : les escargots n'ont pas leur place dans les jardins et les exploitations, même s'ils peuvent avoir une utilité dans la fertilité des sols. Il faut donc trouver des parades pour permettre à la nature de prospérer tout en atteignant les objectifs de production voulus. 

Dans le Lubéron, Bruno Doumaiselle et sa compagne ont toujours été passionés par la gastronomie et la culture de la terre. Permaculture Provence, un projet de jardin en permaculture associé à de l'éco-gastronomie leur a permis d'allier ces deux passions. Ils prodiguent des conseils et même des cours à toutes celles et ceux qui non seulement mieux manger mais aussi apprendre à cultiver la terre.

De plus en plus en vogue parmis les partisans de modèles d'agriculture alternatifs à l'agriculture conventionnelle, la permacutlure souffre d'une image "hippie".
Est-elle pour autant une alternative viable pour répondre aux problématiques d'approvisionnement en nourriture ?

"La responsabilité de prouver sa viabilité devrait revenir au système qui rend les sols fertiles et sera bientôt à court de ressources" lance Benjamin Szobody, responsable de la ferme Rock Farm à Brighton.  

Dans le sud de l'Angleterre, Benjamin Szobody utilise également la permacutlure, sous l'égide de l'oeuvre de charité chrétienne One Church Brighton. L'idée était de créer un jardin maraîcher à but thérapeutique appelé Rock Farm. Un moyen de faire interagir des personnes vulnérables et isolées avec la nature. 

La crise sanitaire au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé en Europe à ce jour, a mis en lumière les grandes disparités de revenu, la marginalisation des personnes vulnérables mais aussi l'importance des circuits courts. Un cocktail qui fait les affaires de Rock Farm et leur permet de trouver de nouvelles sources de financement et de nouveaux adhérents à leur marché fermier.

L'espoir de faire grandir ce projet de permaculture et de venir en aide à plus de personnes nous confie Benjamin Szobody, pour qui la permaculture peut être un témoignage fort de l'Eglise dans le monde. 

Les applications de la permaculture sont en tout cas multiples, nous le verrons avec nos deux invités. 

Invités

  • Bruno Doumaiselle, Fondateur de Permaculture Provence

  • Benjamin Szobody, Employé de One Church Brighton et gérant de Rock Farm

Les dernières émissions

L'émission

Chaque lundi à 11h30, mardi à 20h00 et samedi à 10h03

Commune planète en Provence, le magazine de l'écologie intégrale locale qui donne une vision chrétienne sur celle-ci dans les pas de l'encyclique Laudato Si'.

Le présentateur

Nina Pavan