Tsipras et Poutine se serrent les coudes à Moscou

Alexis Tsipras rencontrait ce mercredi Vladimir Poutine à Moscou. Une visite que les Européens regardent d’un œil méfiant.

Une visite que les Européens regardent d’un œil méfiant en raison des positions conciliantes du nouveau pouvoir grec à l’égard de la Russie, sur fond de crise ukrainienne. Le Premier ministre grec n'a pas demandé d'aide à la Russie. C’est ce qu’a fait savoir le président Poutine lors d’une conférence de presse.
En revanche, il a assuré que Moscou pourrait participer à des privatisations en Grèce et y investir dans des projets d'infrastructure, notamment dans le secteur du gaz. L’analyse de Gabriel Colletis, économiste à l’université Toulouse Capitole, spécialiste de la Grèce.


Et concernant la crise ukrainienne, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a appelé à "abandonner le cercle vicieux des sanctions" prises par l'Union européenne à l'encontre de la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne.