Tunisie: une attaque de Daech fait plus de cinquante morts

8 mars 2016 Par

L’Etat islamique a lancé une attaque massive à la frontière entre la Libye et la Tunisie lundi, causant la mort de plus de cinquante personnes.

Une attaque éclair aux conséquences dramatiques. Lundi 7 mars dernier, la ville de Ben Guerdane était le théâtre d’une nouvelle incursion de l’Etat islamique, en Tunisie. Venu de Libye, un groupe djihadiste a frappé cette ville frontalière, causant la mort de plus de cinquante personnes, dont 36 assaillants, selon les premiers bilans.

Le mode opératoire des terroristes est similaire à celui de la première incursion qu’ils avaient mené le 3 mars dernier. Les terroristes, des Tunisiens étant passés par les rangs de Daech, sont arrivés à Ben Guerdane à bords de 4x4 à cinq heures du matin, attaquant simultanément au nord et au sud de la ville.

Durant le raid, sept civils et 11 membres des forces de l’ordre ont été tuées, toujours selon des bilans provisoires. Une nouvelle attaque qui montre la détermination de l’Etat islamique à vouloir intervenir en Tunisie, jusqu’à présent plutôt préservée du conflit qui sévit à quelques kilomètres de ses frontières.

Face à cette menace, les experts militaires tunisiens ont préconisé de fermer les frontières avec la Libye, pour une longue durée. Le gouvernement réfléchit actuellement à la mise sous administration militaire de la région, au vote de lois d’exception, et à l’appel à l’aide internationale pour renforcer sa force militaire contre l’Etat islamique qui entend bien faire de Ben Guerdane son prochain fief tunisien.