Un accord enfin trouvé entre la Grèce et l'Europe

Après dix-sept heures d’intenses négociations, les dirigeants de la zone euro sont parvenus à un accord "unanime" pour négocier un troisième plan d'aide à la Grèce.

Un accord qui évite in extremis une sortie du pays de la zone euro. Ce plan d’aide serait de l’ordre de 80 milliards d’euros sur trois ans. Un soutien financier conditionné à la mise en œuvre par la Grèce de réformes d'envergure : réforme de la TVA, des retraites, baisses des dépenses militaires. Athènes s'est engagée à prendre des mesures drastiques pour réaliser des économies.
Une première série d’actions prioritaires devra être adoptée d'ici mercredi par le Parlement grec. Un "reprofilage" de la dette est également envisagé par les dirigeants européens et pourrait prendre la forme d'un ré-échelonnage des échéances de paiement. A noter également que durant cette période de négociations, des liquidités seront immédiatement débloquées pour renflouer les banques grecques.
Eléments de réponse avec Benjamin Carton, économiste au Centre pour la Recherche Économique et ses Applications au micro de Pauline de Torsiac.

Ecoutez la réaction de François Hollande: