Un an après l'opération "Bordure protectrice", Gaza ne s'est pas relevée

Il y a un an, l’armée israélienne lançait son opération "Bordure protectrice" dans la Bande de Gaza.

A l'époque, Tsahal intervenait pour mettre fin aux tirs de roquettes du Hamas sur l’Etat Hébreu. Bordure protectrice était aussi un moyen de répliquer après l'assassinat de trois adolescents israéliens en juin 2014. Le conflit meurtrier a duré 51 jours et a coûté la vie à près de 2 200 Palestiniens, en grande majorité des civils dont 551 enfants, et à 73 Israéliens dont 67 soldats.
18000 maisons ont été détruites dans les bombardements lors de l’été 2014, mais pas une n’a encore été reconstruite. 100000 habitants sont désormais sans-abri. Israël continue d’imposer des restrictions sur les matériaux de reconstruction. Cette guerre a nettement réduit les capacités militaires du Hamas.
Un an après le conflit quelle est la situation politique dans la Bande de Gaza ? Sina Nassiry, consultant au CEIS, un cabinet de conseil en intelligence économique et stratégique.

00:00

00:00


Les habitants de Gaza doivent désormais faire avec les moyens du bord.

00:00

00:00