Un colloque des religions de France sur les droits de l'homme

4 décembre 2018 Par

L’année 2018 marque le soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée le 10 décembre 1948 par l’assemblée générale des Nations Unies.

Alors que ce texte représente une avancée inégalée dans l’histoire de l’humanité, il n’empêche toujours pas aujourd’hui les pires violations des droits de l’homme. Le monde reste marqué par les dramatiques réalités de l’oppression, de la violence, de l’injustice et des inégalités.
 

Droits de l'homme: ce qu'en pensent les cultes de France

La Conférence des responsables de Culte en France souhaite, à l’occasion de cet anniversaire par l’organisation de ce colloque, témoigner et réfléchir à la façon dont les différents cultes pensent et vivent l’articulation de leurs engagements, de leurs convictions et de leur foi avec cette "plus haute aspiration de l’homme".  Elle souhaite aussi interroger les relations entre les cultes et les droits de l’homme : y a-t-il une origine religieuse des droits de l’homme ? Les cultes sont-ils promoteurs et porteurs des promesses contenues dans cette déclaration ?

Les responsables de Culte en France proposent notamment un programme constitué d’une conférence d’ouverture et d’une table ronde interreligieuse, avec les meilleurs spécialistes de la question par confession sous le haut patronage de Gérard Larcher, Président du Sénat, et avec l’intervention de M. Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire de la Laïcité.
 

"Les droits de l'homme sont menacés"

Un sujet plus que d'actualité comme en témoigne le pasteur François Clavairoly, le président de la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF). "Les droits de l’homme sont menacés et sont mis en cause dans beaucoup de pays aujourd’hui. Je pense à l’action de la torture, qui est une réalité dans beaucoup de pays. Je pense aussi à la discrimination faite dans différents pays sur les femmes, les homosexuels, les minorités religieuses, les minorités ethniques. Il y a une actualité brûlante concernant les droits de l’homme" explique François Clavairoly.

"Par ailleurs, pour ce qui est des religions, il se trouve que la question de l’universalité des droits de l’homme est une question qui est posée à chacune des confessions. C’était important que les religions en France puissent, dans un lieu symbolique de la République laïque, le Sénat, avoir un moment de réflexion et de débat à ce sujet" conclut-il.
 

François Clavairoly, président de la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF):

00:00

00:00

 

Sur le même thème :