Un colloque sur la situation des réfugiés d'Erythrée

C'est au Centre européen de Conques, dans l'Aveyron, que se tient ce colloque jusqu'à samedi soir. Il a pour base le reportage lauréat du Prix Albert Londres 2015 "Voyage en barbarie".

Le colloque s’appuie sur le reportage de Cécile Allegra et Delphine Deloget, relatant le sort terrible réservé aux réfugiés érythréens capturés et torturés dans le désert du Sinaï. Depuis quelques mois, chaque semaine la question des réfugiés érythréens fuyant le régime d’Issayas Afeworki revient dans l'actualité : débarquement de migrants sur l'île de Lampedusa, les campements porte de la Chapelle à Paris ou encore les quotas de réfugiés. Cette semaine encore, une jeune migrante érythréenne de 23 ans est décédée vendredi matin, renversée par une voiture sur l'autoroute A16 à Calais au niveau de la sortie conduisant au terminal fret du tunnel sous la Manche.
Un rapport de l'ONU, publié en juin, montre que chaque mois 5.000 Erythréens fuient leur pays. Un sujet dont il faut parler, c’est ce que nous dit Frère Pierre-Adrien, chanoine Prémontré de l’abbaye de Conques.

00:00

00:00


En parallèle, une exposition sur le thème "Réfugiés d’Erythrée, capturés et torturés, quelle espérance ?" se tient jusqu’au 30 septembre à l’abbatiale Sainte Foy.