Un ouvrage sur les moines de Tibhirine préfacé par le pape François

18 mai 2016 Par

Le mystère plane toujours sur la mort des moines de Tibhirine. Vingt ans plus tard, un collectif de personnalités livre un témoignage fort, dans un ouvrage préfacé par le pape François.

Pour cet ouvrage, paru en avril dernier, le journaliste Christophe Henning s'est entouré d'un collectif de personnalités, pour qui l'histoire des moines de Tibhirine reste un profond mystère, mais également l'illustration du sacrifice ultime, à l'image du Christ sur la croix. Ont ainsi collaboré à ce livre le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, François Cheng, écrivain de l’académie française, Jean-Pierre Flachaire, prieur du monastère Notre-Dame de l’Atlas à Midelt (Maroc), Thomas Georgeon, moine cistercien, postulateur de la cause en béatification des 19 religieux (dont les 7 frères de Tibhirine) morts en Algérie, Jean-Marie Lassausse, prêtre de la Mission de France, chargé de l’administration du monastère de Tibhirine, Claude Rault, Evêque de Laghouat Frère Jean-Pierre Schumacher, moine survivant de Tibhirine, Leila Tennci, philosophe Marc Trévidic, magistrat, ancien juge d’instruction au pôle antiterrorisme et Jean-Paul Vesco, dominicain, évêque d'Oran.

Tous ont suivi d'assez près l'histoire de ces sept moines trappistes, enlevés le 27 mars 1996 en Algérie. Deux mois plus tard, leur mort avait soulevé l’émotion de toute la communauté internationale. Une émotion toujours bien présente puisqu'à l'heure actuelle, personne ne sait qui est responsable de ce multiple meurtre. L'affaire se joue désormais sur le plan juridique et politique, les autorités françaises accusant Alger de faire blocage sur cette enquête.

Sous la direction de Christophe Henning, vingt ans après, les "héritiers" de Tibhirine, personnalités diverses, aux regards très différents, mais toutes marquées d’une manière ou d’une autre par cette communauté, témoignent de ce qu’a représenté la présence des moines de Tibhirine et de l’importance, pour aujourd’hui, de cette coexistence fraternelle et respectueuse qui était possible entre le christianisme et l’islam. Un sujet évidemment très actuel, et qui tient à coeur de celui qui a préfacé ce livre, le pape François lui-même.

Dans l'interview qu'il donnait en début de semaine au quotidien La Croix, le pape François rappelait qu'il n'y a pas de peur de l'islam en tant que tel, mais de Daech, tiré en partie de l'islam. Dans sa préface, le pape François a en revanche souligné la dimension prophétique de ces vies données à Dieu et à leurs frères. L'éclat de leur témoignage et l'immense aura du sacrifice de ces moines fidèles jusqu'au bout dans la fraternité avec les villageois algériens n'a pas fini de nous interpeller...

LA PREFACE DU PAPE FRANCOIS

"L'héritage Tibhirine" (éditions Bayard), avril 2016, ​14,90 euros.