Une proposition de loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire

© stéphanie Corfec / Discosoup Brest / Flickr

Le député UMP Jean-Pierre Decool entend obliger les grandes surfaces à autoriser la collecte de leurs excédents. Une mesure pas adaptée selon les Banques alimentaires.

Chaque année, en France plus de 2 millions de tonnes de nourriture partent à la poubelle. Il s'agit pourtant souvent d'aliments tout à fait comestibles. Les principales actrices de ce gaspillage sont les grandes surfaces qui jettent chacune environ 200 tonnes de déchets par an. Pour lutter contre ce phénomène, le député du Nord apparenté UMP Jean-Pierre Decool présente jeudi à l’Assemblée Nationale une proposition de loi. Le parlementaire propose notamment d'obliger les enseignes de plus de 1000 mà signer des conventions autorisant la collecte de leurs excédents encore bons à la consommation. Il est joint par Elise Moreau.


 Les Banques Alimentaires distribuent environ 72 millions de repas grâce aux denrées alimentaires récupérées, soit l’équivalent de 70 000 tonnes . D'après Joël Duc, responsable Hygiène, Sécurité des Aliments et Développement Durable des Banques alimentaires, l'obligation légale n'est pas la solution.