Violences, bavures: des policiers racontent

Présentée par PR-22197

L'envers du récit, une chronique La Croix

samedi 18 juillet à 7h52

Durée émission : 3 min

Violences, bavures: des policiers racontent

© La Croix

Comment faire parler les policiers sur les violences policières? Dans "L'envers du récit", un podcast du quotidien La Croix, le journaliste Mikael Corre raconte son enquête.

PODCAST L'ENVERS DU RÉCIT - Pendant tout l'été, chaque week-end sur RCF, nous découvrons un épisode de la troisième du saison 3 du podcast "L'envers du récit", un podcast du quotidien La Croix
> En savoir plus sur la saison 3 de L'envers du récit

 

"L'envers du récit", un podcast La Croix

Chaque week-end sur RCF, nous découvrons un épisode de L'envers du récit, un podcast du quotidien La Croix. Une série dans laquelle les journalistes racontent les coulisses d'un reportage ou d'une enquête. 

En novembre dernier, le magazine La Croix L'Hebdo a publié un papier signé Mikael Corre, "Violences, bavures : des policiers racontent". Un article publié alors que la France sortait d'une longue année de manifestations de Gilets jaunes.

 

enquêter sur les violences policières

Enquêter sur la police, pour le journaliste c'était une première. Ayant pris "le parti de ne faire parler que des policiers de terrain", il lui a fallu prendre le temps d'établir des liens de confiance avec des professionnels soumis à un devoir de réserve. Prendre le temps de les faire parler de cette "zone grise" , qui parfois les mène au "geste de trop".

"Quand on est un policier, quand on est en maintien de l'ordre, quand on est casqué, quand ça fait cinq heures qu'on est dans la manifestation, au moment de se saisir de son LBD et de tirer et de lancer une grenade de désencerclement... qu'est-ce qui se passe dans notre tête à ce moment-là ?"

 

Invités

  • Mikael Corre, journaliste politique au quotidien La Croix

Sur le même thème :

Les dernières émissions

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.