Yémen : 5 jours de trêve pour laisser les ONG intervenir

Elle a débuté mardi soir à 23 h et prendra fin dimanche. Les ONG n’ont que cinq jours pour apporter une assistance d’urgence aux civils durement éprouvés par le conflit.

1400 personnes ont été tuées dans les bombardements menées par la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite depuis le mois de mars. L’ONU estime à 12 millions le nombre de Yéménites en insécurité alimentaire et à plus de 300 000 les civils déplacés à l’intérieur du pays.
Cette trêve humanitaire a été proposée par l'Arabie saoudite qui, encore quelques heures avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, bombardait le sud du pays et la capitale Sanaa. D'après le ministère de la Santé, l'attaque sur une base militaire a fait 69 morts et 300 blessés.
L’ONG Care fait partie des organisations mobilisées sur le terrain, Anne Dory a pu joindre son responsable au Yémen, Daw Mohamed.

00:00

00:00