La bergerie urbaine: une "fabrique à sourires"

La bergerie urbaine, forte de son troupeau sociable et communicatif, s'installera bientôt au pied des immeubles et dans les friches pour recréer du pâturage urbain en plein Lyon.

Treize moutons, douze agnelles et un bélier répondant au doux nom de Michel, paissent tranquillement dans leur petit pré de Collonges-au-Mont-d'Or. Bastien Boyer, leur berger, les appelle. Bien vite, le troupeau accourt à sa voix : déjà, les moutons le reconnaissent. Ils ne sont pourtant arrivés que voilà une quinzaine de jours, de Vendée.

Les petites brebis sont nées à quelques jours d'intervalle. Elles ont été nommées grâce aux contributeurs du financement participatif : Garance, Mylène, Mamba... quelques noms sont encore à trouver. Joueuses, très communicatives, elles jouent quelque peu les timides au début. Cependant, la curiosité succède à la méfiance. Et tant mieux : ce troupeau ira bientôt pâturer en pleine ville. Une façon de mêler agriculture urbaine et création de lien social.

Bastien Boyer, le berger, nous explique le projet :

Your browser doesn’t support HTML5 audio





 

Vous pourrez bientôt saluer le troupeau qui devrait être présent aux 48h de l'agriculture urbaine ou encore aux Bons Plants de la Feyssine.

Le site internet : La Bergerie Urbaine