Le registre des malformations amputé de ses subventions

Le Conseil régional et l'INSERM ont prévu de couper les subventions au Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA). Le programme pourrait disparaître au grand dam de sa directrice.

Your browser doesn’t support HTML5 audio

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes recense tous les cas de troubles à la naissance et analyse les facteurs de risque qui peuvent causer ces malformations. L'association garantit sa mission de santé publique délégué par l'Agence régionale de santé et Santé Publique France. Mais  le Conseil régional et l'INSERM ont décidé de stopper les subventions accordées au programme. 

Le Remera, qui compte 6 salariés, devrait donc disparaître d'ici décembre 2018. L'annonce arrive au même moment qu'une alerte lancée par le Remera sur plusieurs cas de malformations dans le même village de l'Ain. Le personnel et la directrice du Registre espère que la Région reviendra sur sa décision puisque le programme est le seul qui réalise cette mission.