Noël, la confiance faite homme

A Noël, Dieu nous apprivoise en devenant l'un d'entre nous. En Jésus, il souhaite établir la confiance avec toute personne humaine. Une bonne nouvelle porteuse de joie et d'espérance !

Your browser doesn’t support HTML5 audio

"Si on est un peu honnête, nous-mêmes aujourd'hui, après 2.000 ans, on a toujours du mal à comprendre ce mystère de l'abaissement, car il faut se purifier de toute image d'idolâtrie d'un Dieu puissant pour pouvoir accueillir un Dieu qui est comme nous, et qui nous demande de devenir comme lui et d'être capable de vivre à côté des autres et pour les autres."

 

Noël, c'est l'histoire d'un Dieu tout-puissant qui naît de nuit dans une étable, et qui est célébré par de pauvres éleveurs de moutons. C'est ainsi que s'ouvre l'incroyable Bonne nouvelle de l'incarnation ! À Noël nous célébrons l’inouï de l'abaissement du très-haut, qui décide de venir au plus près de nous, en habitant totalement notre condition d’homme. Dieu se fait chair et vient partager notre vulnérabilité pour nous apprendre que nous n’avons plus à avoir peur. Le tout autre vient en Jésus Christ incarner une confiance perdue, cette confiance qu’il désire insuffler au plus profond de nos existences. Fr MichaelDavide signe "Humains jamais trop humains" (éd. Salvator).
 

"Les exigences de l'incarnation ne sont pas faciles à comprendre et à vivre au quotidien"

 

Oser la confiance : l'invitation de RCF pour l'Avent. Dans un monde souvent marqué par d’inquiétude, RCF propose à ses auditeurs de vivre pendant l’Avent une attente confiante, portée par l’espérance.
> En savoir plus

 

La kénose, ou le mystère de l'abaissement de Dieu

La kénose est une notion de théologie au cœur de la religion chrétienne. Elle exprime "l'abaissement du Verbe qui nous permet de connaître Dieu à partir de son amour", comme l'explique Fr MichaelDavide. Comme le décrit saint Paul, "Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu" (Ph 2, 5-6)*.
 



 

Le sens de Noël, l'humiliation d'un Dieu

"Noël c'est toujours cette leçon d'humilité amoureuse." Croire que Dieu s'est fait homme, c'est croire qu'il nous demande de correspondre à son amour. Comme le dit Fr MichaelDavide, il y a là quelque chose de très exigent ! "Les exigences de l'incarnation ne sont pas faciles à comprendre et à vivre au quotidien." Il y a une conversion profonde à faire, à commencer par un changement de regard sur Dieu. "Chacun de nous rêve d'un Dieu puissant qui puisse tout résoudre et tout faire et le Christ dans sa crèche nous demande au contraire de l'accueillir dans l'humilité, dans la pauvreté."