A plus d'un titre

© RCF42/Georges Mosnier
© RCF42/Georges Mosnier
Présenté par Jean-Claude Duverger, Anne-Marie Vergnon

Magazine littéraire en lien avec l'association de promotion de la lecture "Lire à Saint-Étienne".

© RCF42/Georges Mosnier
© RCF42/Georges Mosnier

A plus d'un titre

Présenté par Jean-Claude Duverger, Anne-Marie Vergnon

Magazine littéraire en lien avec l'association de promotion de la lecture "Lire à Saint-Étienne".

tous les épisodes
45 min

Christophe Verneyre "La passion selon Saint Etienne"

© RCF42
© RCF42
Émission A plus d'un titre présentée par Jean-Claude Duverger
"La passion a fait de moi un homme sans raison" (phrase extraite de l'ouvrage) Christophe Verneyre est Stéphanois et il a les Verts de Saint-Etienne dans la peau depuis que son père l'a emmené petit au stade Geoffroy-Guichard, on dit "dans le Chaudron". Dès lors, il a construit sa vie de cadre bien rangé autour de cette passion. Avec tout ce que cela implique dans le regard des autres, de passion et de déraison aussi. Ce premier roman nous plonge dans la vie d'un fan avec une certaine douceur dans le verbe, une émancipation par le truchement de l'amitié, de l'amour et au final d'une forme de quête absolue pour un sport qui a bien changé en 40 ans et dans lequel l'auteur finit par ne plus se reconnaître.
Intégrer à mon site
40 min

Didier Nourisson" Du Lait et des Hommes"

© RCF42
© RCF42
Émission A plus d'un titre présentée par Anne-Marie Vergnon

Avec ce nouveau livre nous voilà plongés dans l’histoire du lait – de tous les laits, celui de nos mères, des vaches, des chèvres et des ânesses - avec une entrée en matière qui met la Vierge allaitant le petit Jésus au cœur du débat «cachez ce sein que je ne saurais voir » le concile de Trente vient d’interdire le nu dans la peinture religieuse.

Intégrer à mon site
41 min

"Le porteur de Joie" de Maurice Chalayer

©rcf42.fr
©rcf42.fr
Émission A plus d'un titre présentée par Jean-Claude Duverger

Maurice Chalayer vient d'obtenir le pris Arverne 2021 pour son dernie roman "Le porteur de joie" paru aux éditions de Borée, il est l'invité d'A Plus d'un titre".
Le livre a pour point de départ l'histoire étonnante de Joseph Guillemot, médaillé d'or aux JO d'Anvers en 1920 sur 5 000 mètres, un "p'tit gars" de chez nous, venu d'un village d'Auvergne et gazé en 1918 !
A partir des quelques informations historiques dont il a pu disposer, Maurice Chalayer imagine l'histoire de ce gamin, de sa famille, de sa découverte de la course à pied (les pédestrians, comme on les nommait à l'époque), sur fond de la grande Histoire, entre 1902 et 1920, depuis la séparation de l'Eglise et de l'état, jusqu'à la grande guerre et ses horreurs. Un livre émouvant et puissant.

Intégrer à mon site
39 min

"Parlons lecture : un manifeste" de Nora Khennouf

© RCF42
© RCF42
Émission A plus d'un titre présentée par Jean-Claude Duverger

Nora Khennouf, ancienne conseillère municipale en charge de la lecture à Saint-Etienne et docteure en histoire, a rassemblé au gré de ses rencontres une douzaine d'écrivains du monde entier qui ont accepté de rédiger un texte racontant de manière très personnelle leur rapport à la lecture et au livre.
Un voeu : dire le bonheur de lire et donc faire lire ! Et pour ceux et celles qui deviendront écrivains, comprendre pourquoi le passage à l'écriture a été un prolongement naturel du plaisir de lire découvert souvent tout jeunes.
Chacun à sa manière explicite comment tous les mots, en se rassemblant, en s'assemblant, ont progressivement formé un socle, construit une architecture imaginaire, culturelle, poétique et intellectuelle permettant le dépassement.

Intégrer à mon site
40 min

Jacqueline Lefort "La rivière écarlate"

©rcf42.fr
©rcf42.fr
Émission A plus d'un titre présentée par Jean-Claude Duverger

Après "La Disparue du Calvaire" et "D'Ambre et de lumière", Jacqueline Lefort revient avec "La Rivière écarlate" confirmant son talent pour raconter des histoires de famille avec les secrets et les passions qui les traversent.

Une émission de Jean Claude Duverger et Jacques Plaine

Intégrer à mon site
40 min

Gérard Georges : Au pied de mon chêne, roman chez Ramsay

©rcf42.fr
©rcf42.fr
Émission A plus d'un titre présentée par Anne-Marie Vergnon

Entretien avec Gérard Georges à propos de son dernier roman : Au pied de mon chêne,paru chez Ramsay

Chronique de Jacques PLAINE publiée dans L’Essor

GÉRARD GEORGES
Auprès de mon chêne
Ramsay
Gérard Georges, romancier, poète et nouvelliste est né
à Montbrison. Journaliste de radio, il fut aussi
professeur de Lettres et chef d’établissement. Son
précédent roman « La Perle de l’Est » a reçu le prix
Catherine de Médicis 2020.
Au cœur des Combrailles auvergnates, sur les rives de la
Sioule, le village de Genestines. La ferme tout en haut c’est
celle de Valbert. À la mort du père et de la mère, adieu
veau, vache, cochon, couvée, il vend le cheptel et se
consacre corps et âme - plutôt corps qu’âme d’ailleurs - à la
braconne. Lapins capturés au collet et truites à la main, il
réserve ses prises à Gabin, pote de toujours et patron du
restaurant Le Viaduc.
Tout au bas du village c’est la maison de Rosine. La fille
d’une « Marie couche-toi-là » comme disent les mauvaises
langues qui ont du mal à comprendre qu’on puisse traîner
au lit jusqu’à « des point d’heure » tout bonnement parce
qu’on a regardé sa nouvelle télé en noir et blanc jusqu’à la
fin des programmes.
Depuis ses quatorze ans Valbert aime Rosine – de loin et en silence – mais d’un amour
dévorant. Depuis le même âge Rosine aime Valbert – elle l’a prouvé sur le pré ou plus
exactement dans un fossé – mais juste un peu plus que tous les autres garçons du canton.
Aux heures les plus capiteuses du meilleur des péchés capitaux - que ce soit avec Judith la
pouliche à la Mini Cooper rouge, avec Véronick la lionne aux amours cannibales ou Vanessa
le tourbillon torride du Connemara - Valbert s’imagine toujours dans les bras de Rosine.
Rosine - serveuse de bar en bar, d’un bistrot de Genestines au Terminus de Montluçon, de
L’Étoile de mers de Roquebrune-Cap-Martin à un rade de la Canebière, d’un bouge de
Toulon au Négresco de Nice - ne pense à Valbert que lorsque qu’elle a besoin d’un brave
type pour sortir d’un trou où l’a fait glisser son penchant immodéré pour la chose.
Lui, de sa fenêtre - ou du haut de « son copain le chêne » comme le chantait Brassens -
lorgne l’autre bout du village et se désespère que jour après jour, année après année, la
porte de la maison d’en bas soit toujours close, le jardin envahi par la sauvagine et la
cheminée muette comme celle du Vatican avant l’ouverture du conclave pour l’élection d’un
nouveau pape. Et puis un beau matin – un matin où le coq a chanté comme la veille, l’avantveille et le jour d’avant - un panache clair s’élève de la maison.
« Aujourd’hui est le premier jour de ce qu’il nous reste à vivre » dit le proverbe et Valbert
descend de son arbre. À nous deux Rosine !

Intégrer à mon site
43 min

" Pleine terre " Corinne ROYER (éditions Acte sud)