Un pas vers l’écomobilité

Après avoir organisé des courses écomobiles, l'association AutosBus propose un prix de l'écomobilité, pour récompenser les démarches de déplacement autres que la voiture individuelle. Ecoutez les témoignages des participants au micro de Jacques Toulemonde. Inscription sur le site de l'association AutosBus 

Un pas vers l’écomobilité

Après avoir organisé des courses écomobiles, l'association AutosBus propose un prix de l'écomobilité, pour récompenser les démarches de déplacement autres que la voiture individuelle. Ecoutez les témoignages des participants au micro de Jacques Toulemonde. Inscription sur le site de l'association AutosBus 

tous les épisodes

3 min
JE DÉTESTE LE VÉLO MAIS
AutosBus
AutosBus
À la fin du premier confinement, Rita Monteiro s’est mise au vélo électrique : six kilomètres aller-retour pour aller au travail par tous les temps. Qu’est-ce qui l’a décidée alors qu’elle n’aimait pas le vélo ? Un groupe d’amis de Saint Denis, la location de vélos de l’Agglo et les indemnités versées par son entreprise.
Intégrer à mon site
5 min
Matthias à vélo avec mes 4 jeunes enfants
autosBus prix écomobilité
autosBus prix écomobilité
Présenté par Isabelle Berger
Depuis trois ans, Matthias Lemoine va au travail avec un vélo électrique loué à La Station, l’agence de mobilité de l’Agglo à Bourg-en-Bresse. Le week-end et le mercredi, il n’hésite pas à emmener ses quatre enfants pour des balades à vélo sur une dizaine de kilomètres.
Intégrer à mon site
5 min
Un Pas Vers l'Ecomobilité 3 J’ai trois voitures pour aller au travail !
Présenté par Isabelle Berger
Covoiturer c'est sympa ... en conduisant son véhicule, c’est plutôt facile ... en
montant dans les voitures des autres, c’est nettement plus compliqué, surtout si l’on a de jeunes enfants. Alice Guillot a essayé. Ce n’est pas de tout repos mais ça marche.
Intégrer à mon site
5 min
Je fais mon sport en allant au travail
Présenté par Isabelle Berger
Christelle Sochay habite Etrez et travaille à la Crèche de Montrevel. Chaque jour elle fait l’aller ou le retour à pied, l’autre trajet se fait dans la voiture de son mari. C’est une heure d’exercice physique quotidien dont elle ressent le besoin. Le faire en allant au travail, c’est joindre l’utile à l’agréable.
Intégrer à mon site
5 min
JE DÉTESTE LE VÉLO MAIS
Présenté par Isabelle Berger
À la fin du premier confinement, Rita Monteiro s’est mise au vélo électrique : six kilomètres aller-retour pour aller au travail par tous les temps. Qu’est-ce qui l’a décidée alors qu’elle n’aimait pas le vélo ? Un groupe d’amis de Saint Denis, la location de vélos de l’Agglo et les indemnités versées par son entreprise.
Intégrer à mon site