5-Folle Histoire co music (Demoiselles de Rochefort) ok30

Présentée par

S'abonner à l'émission

Folle histoire des comédies musicales

dimanche 12 août à 10h30

Durée émission : 25 min

5-Folle Histoire co music (Demoiselles de Rochefort) ok30

Du rose, du bleu, du jaune… des couleurs éclatantes de partout, Rochefort sous le ciel d’un été éternel, une ode à la joie et des chansons devenues mythiques…

00:00

00:00

Plus de 50 ans après leur sortie, Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy nous accompagnent aujourd’hui dans la Folle Histoire des comédies musicales, le film qu’évoque aujourd’hui Fabien Genest… 
La Folle Histoire des comédies musicales
série d’été 2018
 

5/8 : Les Demoiselles de Rochefort : le monde enchanté de Jacques Demy


 

Après La la land qui nous accompagnait la semaine dernière, mettons le cap cette semaine sur le monde enchanté de Jacques Demy à travers l’un de ses plus beaux chefs d’œuvre, sinon le plus beau : Les Demoiselles de Rochefort.
Une ode à la joie de vivre, un hymne à la musique et un manifeste à la danse dont on a fêté l’année dernière les 50 ans.
Le début du film est tonitruant. Dès les premières minutes, le spectateur et plongé dans l’ambiance de ce qui va suivre. Les premières notes de la musique de Michel Legrand nous invitent à rentrer dans la danse des forains, dirigés par Étienne et par son mécanicien Bill, qui arrivent à Rochefort. Ils vont y séjourner pour la kermesse le temps du week-end.
Pendant qu’ils s’affairent à pavoiser la place Colbert de Rochefort et à monter leurs mâts et les stands de la fête, Delphine et Solange, jouées par Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, des jumelles d'une vingtaine d'années, enseignent la danse et la musique et font justement répéter leurs élèves.
Le soleil brille à Rochefort en ce jour d’été. Le ciel est d’un bleu éclatant et Delphine et Solange ont le cœur léger comme on peut l’avoir à 20 ans. Jacques Demy nous offre un début de film rêvé quand survient LE titre emblématique des Demoiselles de Rochefort.
Jamais un film français auparavant ne s’était aventuré sur le terrain de la comédie musicale à l’américaine, reprenant les codes du show permanent et de la chorégraphie, servis par une musique symphonique extrêmement marquante et réussie.
La Chanson des jumelles


 
 
La plus folle comédie musicale française sortait sur les écrans le 8 mars 1967. Sœurs dans la vraie vie, Catherine Deneuve et Françoise Dorléac y incarnent deux soeurs jumelles provinciales. L’une est professeure de piano tandis que l’autre est professeure de danse.
Pour les besoins du film, Catherine Deneuve et Françoise Dorléac vont s'entraîner plusieurs mois à Londres avec le chorégraphe Norman Maen et des danseurs de ballet. Elles s'entraînent également à se synchroniser sur les chansons qu'elles interpréteront en play-back. Des centaines d'auditions ont été nécessaires pour trouver des voix chantées semblables aux voix parlées des deux comédiennes mais aussi des autres comédiens amenés à pousser la ritournelle comme Jacques Perrin, qui incarne un jeune marin romantique.
La Chanson de Maxence

 
Jacques Revaux (futur grand compositeur à succès de Michel Sardou entre autres) double Jacques Perrin sur La Chanson de Maxence.
Le film a été tourné simultanément en français et en anglais et si Françoise Dorléac, Catherine Deneuve et Jacques Perrin sont doublés, ce n’est en revanche pas le cas de  Danielle Darrieux. Elle joue le rôle d’Yvonne, la mère des jumelles, et tient un café sur la place Colbert avec la grand-mère et une serveuse, prénommée Josette.
Dans Les Demoiselles de Rochefort, chacun cherche le grand amour. Delphine et Solange n'ont jamais connu leur père et cherchent l’idéal masculin. Maxence, lui, peintre et poète à ses heures perdues, est aussi à la recherche de son idéal, tout comme il le chante d’ailleurs au café d'Yvonne…
 
Rochefort doit une fière chandelle à Jacques Demy qui grâce aux Demoiselles est connu dans le monde entier.
Et pourtant, Rochefort et Demy ne faillirent bien jamais se rencontrer. C’est en effet la ville d’Hyères sur la Côte d’Azur qui avait eu les faveurs du cinéaste. Jacques Demy avait aussi songé un temps à Saumur et à La Roche-sur-Yon. Mais finalement, Rochefort et sa place Colbert, véritable atout pour le tournage, fut choisi. On connait la suite.
De Delphine à Lancien

La belle voix d’Anne Germain doublant Catherine Deneuve dans la chanson de Delphine à Lancien. Une Anne Germain, grande voix de la télévision et du cinéma des années 60 à 80. A qui l’on lui doit (notamment) les génériques de L'Île aux enfants et des Visiteurs du mercredi, mais sa carrière restera à jamais marquée pour ses doublages sur les chansons des films musicaux de Jacques Demy :  Les Demoiselles de Rochefort, d’abord, puis Peau d'âne en 1970.
Pendant ce temps, Solange se rend chez Simon Dame, incarné par Michel Piccoli, gérant d'un magasin de musique, autrefois abandonné par sa mère Yvonne (sans que Solange ne le sache) à cause de son nom de famille qu'elle jugeait ridicule (« Elle refusait le nom de Madame Dame » dit-il).
Chanson de Simon

 
C’est Georges Blaness qui a doublé Michel Piccoli sur La Chanson de Simon. Ce dernier ne connaît pas l'existence de son fils Boubou, fils d'Yvonne et demi-frère des jumelles.
En allant le chercher au retour de l'école, Delphine croise à son tour Étienne et Bill qui emmènent Boubou pour lui payer des bonbons.
Les rues de Rochefort, les figurants, le moindre détail est empreint de couleur. Pour les besoins du film, l’équipe technique a  repeint plus de mille volets, ainsi que quarante mille mètres carrés de façades, en grande partie sur la place Colbert et dans les rues adjacentes, restituant à l’image  une sensation de tableaux animés.
Tout sauf un simple effet de style. Car Demy et les beaux-arts, c’est une longue histoire d’amour qui remonte à l’enfance lorsque le petit Jacques confectionnait ses premiers films d’animation peints sur pellicule. Plus tard, il suivra des cours aux Beaux-Arts de Nantes et y rencontrera notamment sa future costumière et son futur décorateur : Jacqueline Moreau  et Bernard Evein.
 
« Pour moi, une comédie musicale à l'américaine, c'est une comédie musicale avec Gene Kelly. » Cette phrase on la doit à Jacques Demy qui pour Les Demoiselles de Rochefort fait appel à une légende de la comédie musicale. L’incarnation, avec Fred Astaire, du genre, popularisé 15 ans plus tôt par le légendaire film de Stanley Donen Chantons sous la pluie.
Dans Les Demoiselles, Gene Kelly joue Andy Miller, un pianiste américain de passage. Solange en tombe amoureux au premier regard. Troublée, elle oublie de ramasser la partition de son concerto. Andy qui la ramasse est tout de suite charmé par la mélodie.
La Chanson d’Andy

 
Pour des raisons d’emploi du temps, Gene Kelly n’avait pas pu apprendre les paroles de la chanson en français. Il ne resta que trois semaines à Rochefort et c’est donc un autre chanteur anglophone, Donald Burke, qui lui prêta sa voix.
Une autre vedette américaine est au casting du film. Plus jeune, plus rebelle aussi. Héros, six ans plus tôt au cinéma du triomphal West side Story, de Robert Wise, George Chakiris est Etienne, le chef des forains, flanqué de Bill, son acolyte, incarné par Grover Dale, acteur et danseur américain, lui aussi de West side Story, mais côté planches, sur la scène de Broadway en 1957.   
Étienne et Bill tombent, eux-aussi, sous le charme des jumelles après avoir été abandonnés par leurs danseuses. Ils leurs proposent de les remplacer pour le spectacle de la kermesse. Ce qu’elles acceptent mais à une condition. Qu'elles partent pour Paris avec eux le lundi.
Le jour de la kermesse arrive. Solange et Delphine chantent et assurent le spectacle dans de magnifiques robes fourreaux à rouges clin d’œil à Marilyn Monroe et Jane Russell dans la scène d'ouverture des Hommes préfèrent les blondes, de Howard Hawks en 1954.
La Chanson d’un jour d’été

 
Michel Legrand a 35 ans (Jacques Demy, huit mois et demi de plus) lorsqu’il compose la musique des Demoiselles de Rochefort. C’est la quatrième collaboration du duo Demy-Legrand, sept ans après Lola et trois ans après Les Parapluies de Cherbourg, déjà une comédie musicale, le premier film français entièrement chanté même, et un grand succès critique et public. Le film recevra, d’ailleurs, en mai 1964 la palme d’or à Cannes.
« Ma rencontre avec Jacques Demy est l'une des plus belles rencontres humaines et professionnelles de mon existence », confie Michel Legrand, immense compositeur du cinéma français, récompensé par trois Oscars dans sa carrière. 
« Il aimait ce que j'écrivais, j'adorais ce qu'il tournait. On était comme deux frères nés ensemble et pour les mêmes raisons. On était passionnés par les comédies musicales américaines, on adorait Gene Kelly, on adorait tous ces grands danseurs, acteurs, chanteurs qui savaient tout faire... »
Reçu à sa sortie comme un film joyeux et léger dont la parade de couleurs en conserve, un demi-siècle après sa sortie, l'aspect à la fois pop et kitsch, Les Demoiselles de Rochefort restent ancrées à jamais par leurs mélodies. Des mélodies du bonheur.
La Chanson de Delphine

Après la kermesse, les forains Etienne et Bill avouent leur amour pour les jumelles, mais elles les ignorent, chacune ne pensant qu'à son idéal masculin…
Le film s’achève sur une fin heureuse pour tous : alors que Delphine et Josette, la serveuse du bar d’Yvonne, partent avec les forains vers Paris, Solange retrouve Andy, son idéal masculin. Simon et Yvonne se retrouvent après dix ans devant l'école de Boubou et retombent amoureux.
La Chanson d’Yvonne

 
Quant à Maxence, il part en stop pour Paris au moment, où le convoi des forains quitte Rochefort, et monte dans le même camion que Delphine.
Fin de l’histoire. Fin de la parenthèse enchantée qui aura duré le temps d’un week-end.
Le film est pourtant marqué du sceau de la tragédie. Trois mois après la sortie du film, Françoise Dorléac se tue près de Nice dans un accident de voiture alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’avion pour Londres où elle devait assister à la première de la version anglaise du film. La nouvelle fait grand bruit et Catherine Deneuve, éplorée, perd plus qu’une sœur, elle perd son double féminin.
 
Le film est disponible en DVD et Blue-ray chez Arte vidéo.
La BO du film est elle disponible en CD chez Emarcy ou en téléchargement payant

 
A samedi prochain Fabien Genest. La Folle Histoire des comédies musicales sera rediffusée ce soir à 22 heures. Vous pouvez également l’écouter en streaming ou la podcaster sur notre site rcf.fr et ainsi retrouver les références et les principaux extraits des chansons diffusées.

Les dernières émissions

L'émission

Plonger dans le monde du cinéma et de la musique à travers les célèbres comédies musicales. Fabien Genest vous en fait découvrir les grands noms!

Le présentateur

Fabien Genest

Fabien Genest
Journaliste au Progrès, où il travaille comme secrétaire de rédaction. Il est passionné par la musique, le cinéma, la culture. Il réalise l’émission «  Rideau rouge, écran noir » qui balaie chaque vendredi l’actualité culturelle de la région. En partenariat avec la librairie Forum, il propose le coup de cœur : un feuilleton musical qui chaque jour à 11 h55 et 20h permet de découvrir les dernières sorties musicales, dans les domaines les plus variées : un ton très RCF, original et décalé !