Dorothy Day (1/8) Où sont les saints qui essaient de changer l'ordre social?

Présentée par PR-22082

S'abonner à l'émission

Dorothy Day : "Je ne suis pas une sainte"

dimanche 12 juillet à 7h30

Durée émission : 12 min

Dorothy Day (1/8) Où sont les saints qui essaient de changer l'ordre social?

© éditions Tallandier - D'après la couverture du livre "Dorothy Day - La révolution du cœur"

Inclassable et controversée, Dorothy Day est l'une des quatre figures américaines majeures du siècle dernier selon le pape François. RCF vous propose un podcast pour entrer dans sa vie.

LES PODCASTS DE L'ÉTÉ - Dès le 6 juillet, RCF est à l'heure d'été. Tous les dimanches, découvrez DOROTHY DAY, JE NE SUIS PAS UNE SAINTE. Un podcast réalisé par Baudoin de Guillebon, journaliste RCF et co-auteur de "Dorothy Day - La révolution du cœur" (éd. Tallandier, 2018).
> En savoir plus sur les podcasts de l'été

 

À la fin de l'année 1951, dans une maison bruyante et sans dessus dessous d'un quartier populaire de New York, Dorothy Day écrit les derniers mots de son autobiographie. "Nous avons tous connu la longue solitude et nous avons appris que la seule solution est l'amour et que l'amour arrive avec la communauté." 

Citée par le pape François au congrès des États-Unis comme l'un des quatre figures américaines majeures du siècle dernier, prise en filature une grande partie de sa vie par le FBI d'Edgar Hoover, emprisonnée pour ses idées anarchistes, admirée par Hannah Arendt, appelée "ma sœur" par mère Teresa, à la fois inclassable et controversée, Dorothy Day nous invite à entrer dans sa vie.

 

Les premières années de Dorothy

Les premières années de sa vie  auraient pu être confortables et paisibles, une enfance dorée au soleil de la baie de San Francisco, sur la côte Ouest des États-Unis, mais en 1906, la modeste famille Day est touchée par un violent tremblement de terre.

Dorothy Day dira que cet événement l'a tirée "d'un monde de bonheur et de joie pour découvrir un monde de catastrophes". En 1906, elle a huit ans, le choc est rude. Sa famille doit déménager : après la douceur de la Californie, c'est le froid du Nord-Est à Chicago et l'épreuve de la pauvreté.

 

l'éveil d'une conscience

Pour tromper son ennui, la jeune Dorothy lit avec empressement. Chaque lecture est une découverte. Avec "Martin Eden", de Jack London, elle apprend que la vie est une lutte acharnée, lutte qui devient vaine si elle n'a pas de but. Avec Dostoïevski, elle pénètre les secrets de l'âme, la douleur et la quête de Dieu. Ces lectures l'émerveillent, elle prie le soir pour rencontrer ce Dieu qui bouleverse, mais les chrétiens de son entourage ne lui plaisent pas. Des chrétiens du dimanche dont la foi semble s'être assoupie, ceux qui ont assez d'argent pour n'avoir pas à se tracasser des choses de ce monde...

Un jour, Dorothy Day lit "La Jungle" d'Upton Sinclair, qui dépeint la misère des banlieues de Chicago. Sa ville. Elle veut voir de ses yeux cette déchéance, elle voudrait aider ces pauvres gens. Mais comment ? Et pourquoi ? Et où est-il ce Dieu qui prend soin de ses créatures ? Elle a en tête cette formule de saint Augustin : "Seigneur, qu'est-ce que j'aime quand je t'aime ?"

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 7h30 et 20h45

Proche du communisme dans sa jeunesse, la journaliste américaine Dorothy Day (1897-1980) vit une lente conversion vers le catholicisme qu'elle considère comme "l'Église des pauvres". Suivez son histoire tout en étant bercé par les rythmes d'une musique américaine en pleine évolution ! Un podcast réalisé par Baudoin de Guillebon, journaliste RCF et co-auteur de "Dorothy Day - La révolution du coeur" (éd. Tallandier, 2018)

Le présentateur

Baudouin de Guillebon