Écologie: la crise sanitaire nous invite à penser le monde d'après

Présentée par UA-119366

S'abonner à l'émission

Commune Planète

samedi 29 août à 10h03

Durée émission : 12 min

Écologie: la crise sanitaire nous invite à penser le monde d'après

© DR / Jérôme Panconi - Valérie Cabanes

Une déforestation massive et une urbanisation galopante sont à l'origine de la pandémie de coronavirus. Pour la juriste Valérie Cabanes, il est donc urgent de changer nos modes de vie.

La crise sanitaire actuelle souligne nombre de problématiques liées à l’écologie et déjà beaucoup de questions se posent sur le monde d’après l’épidémie. Peut-on se permettre de tout recommencer comme avant ? N’avons-nous pas le devoir collectif de nous demander ce qui, dans le monde d’avant, a contribué à la situation actuelle et d’en tirer les enseignements ? Pour la juriste Valérie Cabanes, connue pour son engagement pour la reconnaissance du crime d'écocide, si nous ne modifions pas nos modes de vie, cette pandémie n'est "que la première". Elle nous invite à penser le bouleversement en cours comme une occasion de repenser notre monde.

 

pandémie et inégalités

Valérie Cabanes insiste sur la dimension universelle du drame qui se joue et sur le fait que les plus pauvres en sont les premières victimes, loin de nos préoccupations occidentales : "Je pense énormément aux populations africaines, à l'Inde, aux populations amérindiennes qui ont un déficit immunitaire par rapport à nous, une incapacité génétique à se défendre contre ce type de virus, à toutes ces populations pauvres qui ne peuvent pas se confiner parce qu'elles ont besoin de se nourrir, d'aller chercher de l'eau, qui vivent parfois dans des bidonvilles serrés les uns contre les autres. Je suis consciente de toutes les souffrances que nous vivons au quotidien, mais je pense qu'elles sans commune mesure avec ce que vivent les populations des pays les plus pauvres".

 

épidémie et écologie : qu'est-ce qu'une zoonose ? 

Si nous ne changeons pas nos modes de vie, il y aura d'autres épidémies de ce type, prévient Valérie Cabanes. Pour elle, un changement profond de nos modes de vie et des règles de nos sociétés s'impose avec cette pandémie, qui n'est "que le symptôme des pressions que nous exerçons sur les écosystèmes du monde depuis trop longtemps". 

En cause, la déforestation et une urbanisation galopante. "Une zoonose, c'est-à-dire une maladie qui se transmet d'un animal sauvage vertébré à un humain ne peut se transmettre que quand les humains sont trop proches des espaces sauvages. La déforestation y contribue, tout comme l'urbanisation galopante, la concentration d'humains au même endroit trop près des espaces naturels, le braconnage et le fait de se nourrir de viande d'animaux sauvages..." Ainsi, pour la juriste, si rien ne change, cette pandémie "n'est probablement qu'une des premières que nous allons vivre".

 

Comment agir ?

Pour Valérie Cabanes, le droit est outil précieux. Présidente d’honneur de Notre affaire à tous, elle nous éclaire plus largement sur la manière dont le droit est un outil incontournable pour relever le défi écologique. Juriste en droit international, spécialisée dans les droits de l’Homme et le droit humanitaire, pendant une quinzaine d'années elle a dirigé des programmes internationaux destinés aux plus fragiles dans les domaines de la santé et des droits humains. C'est sa rencontre avec les peuples premiers qui a provoqué sa prise de conscience écologique et qui l'a poussée à s'engager sur ce terrain.

 

Émission d'archive diffusée en avril 2020

 

Invités

  • Valérie Cabanes, juriste, présidente d'honneur de Notre affaire à tous

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 22h45 et le dimanche à 20h45

Commune Planète, c'est le magazine de l'écologie sur RCF. Une émission joyeuse et pleine d'espérance, qui apporte un regard lucide sur les questions humaines et environnementales. Bref, une émission d'écologie intégrale dans la lignée de l'encyclique Laudato Si'.

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.