Faire le plein de culture pendant le confinement

Présentée par UA-116757

S'abonner à l'émission

Prenez soin de vous !

vendredi 27 mars à 9h03

Durée émission : 55 min

Prenez soin de vous !

© Corinne SIMON/CIRIC - La période de confinement peut être l'occasion de découvrir de nouveaux films

Films, séries, romans, expositions d'art et sur le patrimoine en ligne... Et si ce temps de confinement était une occasion propice, enfants ou adultes, pour faire le plein de culture?

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : VOUS AVEZ LA PAROLE - Pour répondre à vos questions, vous permettre de témoigner ou de proposer des initiatives solidaires, RCF accorde désormais une large place à la libre antenne. Chaque matin, du lundi au vendredi, de 9h à 10h, et chaque soir (à partir de mardi) de 21h à 22h, nous vous proposons des rendez-vous exceptionnels où vous avez la parole. > En savoir plus
► Appelez le 04 72 38 20 23
► Écrivez à : emissionspeciale@rcf.fr 

 

INITIER LES ENFANTS à LA CULTURE

En ce temps de confinement, les enfants s'ennuient vite. Pour Élisabeth Martineau, rédactrice en chef du magazine L'Enfant et la Vie, leur permettre de ne rien faire n'est pas un drame. Au contraire, "c'est une opportunité pour faire fonctionner leur imagination". Aux parents de trouver le moyen par lequel l'enfant peut s'exprimer : écriture, musique, dessin. "Il faut semer des graines", indique Élisabeth Martineau.

Si beaucoup de ressources numériques existent, l'écran n'est selon elle pas indispensable. Avec un peu de créativité et d'écoute, la transmission de la culture à ses enfants, dans divers domaines, est possible. "On pense souvent que la culture est résevée aux intellecutels, conclut la journaliste, alors qu'elle doit être accessible à tous". En réalité, "ça passe par des choses simples, ça apporte beaucoup de joie et de sérénité".
 

S'ouvrir au septième ART

Même si les salles obscures sont actuellement fermées, beaucoup de films sont actuellement disponibles en VOD. Une occasion unique, indique Pierre-Olivier Boiton, journaliste au magazine Le Pèlerin, d'organiser des soirées ciné-club en famille, afin "de voyager dans le temps, dans la nature, de faire fonctionner son imagination".

Comment choisir un film parmi toutes les propositions ? "Tout dépend si on veut rire, danser, débattre s'élever spirituellement ? Il faut écouter la gamme de ses sentiments pour savoir quel film choisir", affirme Pierre-Olivier Boiton qui a sélectionné trois films :
- "La Belle époque", de Nicolas Bedos : "un magnifique pas de deux entre le passé et le présent" ;
- "Donne-moi des ailes", de Nicolas Vanier : "une quête écologique qui devient une quête relationnelle et initiatique" ;
- "Bonjour le monde", d'Anne–Lise Koehler et Éric Serre : "un film d'animation drôle et poétique qui nous rend compte du mystère de la création".

Partenaire de cette rubrique :
2019_pelerin-logotype_0.jpg
 

Prenez soin de vous, La nouvelle émission de RCF

PRENEZ SOIN DE VOUS, c'est la nouvelle émission de RCF pendant le confinement. Chaque jour du lundi au vendredi, de 9h à 10h, Melchior Gormand, lui-même confiné chez lui, vous propose de passer une heure ensemble, en direct. Échanger des bonnes idées pour vivre le confinement le plus sereinement possible, s'entraider entre auditeurs de RCF et partager de belles expériences de solidarité... La place est à la libre antenne sur RCF.

Invités

  • Élisabeth Martineau, rédactrice en chef du magazine L'Enfant et la Vie

  • Pierre-Olivier Boiton, chef de la rubrique cinéma à l'hebdomadaire Le Pèlerin

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h

Pour aider chacun à vivre cette période de confinement, Melchior Gormand vous propose une émission interactive où chacun est appelé à participer pour se confier, partager des bonnes idées ou donner des conseils. #PrenezSoinDeVous

Le présentateur

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".