Gérard Glatt "Et le ciel se refuse à pleurer"

Présentée par

S'abonner à l'émission

A plus d'un titre

samedi 21 avril 2018 à 10h00

Durée émission : 40 min

Gérard Glatt "Et le ciel se refuse à pleurer"

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Août 2016, en Haute-Savoie. A la mort de celle qui a broyé leur vie, trois hommes se retrouvent. Souvenirs et confidences jaillissent. Tous trois forment une chaîne solidaire, délivrée de l'emprise toxique de Germaine, mais pas de leur histoire commune, ni de leurs doutes quant aux circonstances de sa mort. Il y a aussi ce médaillon doré, que portait la défunte, qui renfermait un soi-disant secret que Germaine n'a jamais voulu dévoiler.

 

Chronique de Jacques PLAINE publiée dans L’Essor

Gérard Glatt - Et le ciel se refuse à pleurer - Presses de la Cité - 20 €
 
Après un parcours en Droit et quelques années à l’administration des Finances, Gérard Glatt crée un cabinet de conseil en commerce puis une société spécialisée dans le marketing direct par Internet. Il contribue également à la revue littéraire Europe. « Et le ciel se refuse à pleurer » est son onzième roman.
Joseph Tronchet, vient de découvrir Germaine, écrasée sous le tronc d’un sapin. Morte et salement amochée. Malgré trente quatre ans d’humiliations de celle qui pendant tout ce temps là ne l’a appelé que « Tronchet », il est bouleversé par sa macabre découverte, et c’est le cœur en miettes qu’il la dégage de son amas de branchages. Et la remonte à la ferme.
 Drôle de couple que ces deux là. Dés qu’ils s’étaient rencontrés et qu’ils avaient envisagé de se passer la bague au doigt, Armande la sœur de Joseph avait pris son frère entre quatre yeux et l’avait mis au parfum : « Parce que moi, faut que je t’en parle de Germaine. Tu ne la connais même pas, cette fille. Tiens justement, c’est du feu ! Du feu qu’elle a aux fesses et qui brûle comme t’imagines pas ! » Elle ne s’était pas trompée, Armande. Question feu, questions fesses, Germaine était un volcan qui comme la Mouche de Maupassant se posait allégrement sur toutes les charognes. Ce qui, aussi étrange que cela puisse paraître, n’avait pas empêché Joseph d’en rester follement amoureux.
  Mais c’est à la naissance d’Antoine que la détestation de Germaine avait pris son véritable envol. Une exécration qui n’épargnait pas son fils et qui avait incité le garçon à aller faire sa vie ailleurs, le contraignant à abandonner son frère de sang, Edmé. L’ami de toujours. « Le blondinet » qui à l’heure des funérailles allait reconstituer avec Joseph et Antoine une trilogie d’amour blindée pour affronter l’absence. Et le malheur.
 Car même si elle était la pire des garces et même si son attirance pour les hommes dépassait les normes du physiologiquement correct, ce qui était arrivé à Germaine pour la naissance d’Antoine ne pouvait qu’être incurable.
 Questions : Comment trente quatre ans après, avait-elle pu se laisser écraser par un arbre abattu dans les règles de l’art…et de la prudence ? Et Joseph, les parapentes qui le narguaient en tournant au dessus de sa ferme, il l’avait rêvé, ça ?

  


 
 

Invités

  • Gérard Glatt

L'émission

Tous les samedis à 10h15

Magazine littéraire en lien avec l'association de promotion de la lecture "Lire à Saint-Étienne".

Le présentateur

Anne-Marie VERGNON

Professeur de lettres à mi-temps, elle dirige la radio depuis plus de 15 ans. Sa passion est d’abord le
journalisme : reportages, rencontres, émissions en studio et animations en extérieur, c’est par l’exemple
de l’exigence qu’elle motive son équipe. Elle a exercé des responsabilités importantes dans l’élaboration
du nouvel univers de RCF au sein de divers groupes de travail nationaux et elle est régulièrement appelé
à intervenir comme « experte » au sein de notre réseau.