Ce que nos ancêtres ne savaient pas

Présentée par UA-122820

S'abonner à l'émission

Les Racines du présent

lundi 25 mai à 22h00

Durée émission : 25 min

Ce que nos ancêtres ne savaient pas

© Purnomo Capunk on Unsplash - "Jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, pour beaucoup de gens c'était Dieu qui organisait les volcans..."

On ne peut comprendre nos aïeux sans considérer ce qu'ils ne savaient pas. Pour Alain Corbin, leurs ignorances ont modelé leur pensée et leurs représentations du monde et d'eux-mêmes.

Pionnier de l’histoire des représentations, des sensibilités et du corps, Alain Corbin s'est notamment intéressé à l'histoire du silence. Aujourd'hui, il publie "Terra Incognita - Une histoire de l'ignorance" (éd. Albin Michel). Un ouvrage passionnant dans lequel il étudie ce que durant des siècles on ne savait pas : et comment ces ignorances ont modelé la pensée et la représentation par nos aïeux du monde et d'eux-mêmes, en particulier leur ignorance vis-à-vis des phénomènes naturels.

 

"Je pense qu'un homme se définit par son ignorance"

 

Quand l'ignorance modèle le rapport au monde

"Je pense qu'on ne peut connaître les gens du passé sans savoir ce qu'ils ignoraient, ça paraît peut-être un petit peu curieux comme démarche mais je pense qu'un homme se définit par son ignorance." Ainsi comprendre les gens du XVIIe siècle c'est se souvenir que pour eux, la terre était vieille de 6.000 ans, là où nous, nous savons désormais qu'elle en a quatre milliards d'années !
 

Expliquer les phénomènes naturels

Saint Augustin disait que l'homme a trois désirs : le désir sensuel, le désir de dominer et le désir de savoir, ou "libido sciendi". Qui s'accompagne d'une tentation d'explication : ainsi, "jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, et même au-delà pour beaucoup de gens, c'était Dieu qui organisait les tremblements de terre, les ouragans, les tempêtes, les volcans, etc.", rappelle Alain Corbin.

Les découvertes des savants et philosophes à partir du XVIIIe siècle amorcent un bouleversement, mais avec lenteur. Aujourd'hui encore certains croient au Déluge, les tenants du créationnisme notamment.

 

émission enregistrée en duplex avec RCF Bordeaux

 

Invités

  • Alain Corbin, historien, spécialiste de l’histoire des représentations, des sensibilités et du corps

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 19h30

L’actualité, nationale et internationale, s’enracine dans notre histoire. Chaque événement peut être relié au passé pour en trouver des clés de compréhension. Relire l’histoire, c’est ainsi mieux connaître et comprendre le présent. Chaque semaine, Frédéric Mounier, journaliste à La Croix, invite des historiens à croiser leurs regards sur un sujet contemporain pour mieux appréhender notre présent et envisager l’avenir. > Les Racines du présent, le blog de Frédéric Mounier

Le présentateur

Frédéric Mounier

Ancien correspondant de "La Croix" au Vatican, Frédéric a toujours été passionné par la vie politique… et la radio. Il a grandi à Paris à l'ombre de la Maison de la Radio. Les jeudis, il hantait les Studios, notamment ceux des « Radioscopie » de Jacques Chancel. Peut-être en reste-t-il quelque chose dans "Face aux Chrétiens" ?