Histoire de Lyon, de Lugdunum à la métropole

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 2 novembre à 16h00

Durée émission : 55 min

Histoire de Lyon, de Lugdunum à la métropole

© Wikimédia Commons - La Saône à Lyon au XVIIIe siècle

Cité puissante de l'Antiquité, Lyon a connu un déclin au Moyen Âge. Mais son antériorité religieuse, politique et économique a contribué à faire d’elle une métropole incontournable.

00:00

00:00

Depuis l'Antiquité, Lyon est un pôle incontournable dans les domaines politique, économique, religieux, culturel et social. Mais, comme le Rhône qui la traverse, son histoire n'est pas un long fleuve tranquille, elle est faite de déclins et d'essors, de périodes paisibles et de révolutions.

Elle a accueilli des rois, des princes, des papes et de riches marchands, mais elle garde une forme de jalousie voire de complexe vis-à-vis de Paris qui l'a supplantée comme capitale nationale. On la dit froide et fermée, pourtant, au sens propre comme au sens figuré, Lyon est une confluence, un nœud de communication entre le Nord et le Sud. Une ville qui passionne l'historien Jean Étèvenaux, auteur de "Les grandes heures de Lyon" (éd. Perrin). "Cette ville fermée et un peu grise, je crois surtout qu'il faut y voir un trait fondamental du caractère lyonnais, qui consiste à se défier du paraître, à ne pas vouloir se mettre en avant et à rester dans la modestie et l'humanité."

 

Invités

  • Jean Étèvenaux, historien, journaliste, spécialiste de Lyon

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!