Jules Ferry, un modéré que la France a haï

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dialogue

vendredi 28 avril 2017 à 16h00

Durée émission : 25 min

Jules Ferry, un modéré que la France a haï

© Wikimédia Commons / Jules Ferry, par Nadar

On lui doit l'école gratuite, obligatoire et laïque, comme la liberté de la presse. Jules Ferry a pourtant fait l'objet d'une opposition féroce. Mona Ozouf répond à Monserrata Vidal.

On lui doit l'école gratuite obligatoire et laïque, la liberté de la presse, la liberté d'association, la liberté syndicale ou encore l'élection des maires. Jules Ferry, dans les six années où il a été au pouvoir par intermittences entre 1879 et 1893, "a tissé l'essentiel de notre vie quotidienne". Mona Ozouf lui a consacré un essai en 2014, "Jules Ferry - La liberté et la tradition" (éd. Gallimard), où elle souligne un paradoxe: si ce qu'il a institué est aujourd'hui devenu "invisible à force d'évidence", Jules Ferry a été l'homme le plus haï de son époque.
 

l'homme que la France haïssait...

Ce titre, "homme qui a fait la France", Jules Ferry le mérite sans l'ombre d'un doute pour l'historienne Mona Ozouf. Et pourtant, l'acharnement contre lui est allé jusqu’à une tentative d’assassinat, qui lui coûtera sinon la vie du moins la santé.

Jules Ferry (1832-1893) a cristallisé contre lui deux oppositions principales. Lui qui a été tour à tour ministre de l'Instruction publique, président du Sénat ou encore président du Conseil des ministres, a eu à faire d'abord à une opposition conservatrice, déchaînée contre les lois scolaires en particulier. Et à une opposition du parti radical, notamment au sujet de l’entreprise coloniale.
 

... était Un modéré

Une vie "assez dramatique", finalement. Mais une vie qui a ceci d'étrange, considère Mona Ozouf, que ces contestations, violentes pour la plupart, ont visé un homme "profondément modéré". C'est ce contraste-là, entre une opposition féroce et un homme "de transaction" et "de conciliation", qui est passionnant à observer pour un historien!

 

Emission enregistrée en décembre 2014

 

Invités

  • Mona Ozouf, philosophe, historienne, spécialiste de la Révolution française

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.