L'invention du christianisme

Présentée par UA-142727

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

dimanche 25 octobre à 1h00

Durée émission : 55 min

L'invention du christianisme

© Wikimédia Commons - Détail de fresque catacombes de San Gennaro, Naples.

Le christianisme, une invention? C'est un titre à dessein provocateur que les éditions Albin Michel ont donné à un ouvrage sur les 200 ans qui ont vu le christianisme devenir une religion.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Que s'est-il passé entre l'année 30 de notre ère, année de la mort de Jésus de Nazareth, crucifié à Jérusalem sous l'empereur Tibère, et les années 250, qui ont vu le christianisme devenir une véritable religion - certes une religion en devenir, mais une religion tout de même, étendue bien au-delà de la Palestine, avec son organisation, communautés ses rites et ses célébrations ? Ces plus de 200 années font l'objet d'un remarquable travail historico-critique, dans un ouvrage que Roselyne Dupont-Roc a codirigé avec Antoine Guggenheim, "Après Jésus - L'invention du christianisme" (éd. Albin Michel).

 

Une suite à "l'encyclopédie" sur Jésus

Après une encyclopédie sur la vie de Jésus parue en 2017, les éditions Albin Michel publient cette année "Après Jésus - L'invention du christianisme". Une somme de plus de 700 pages écrite là encore à plusieurs mains. Tout est parti d'une réflexion de l'éditeur Jean Mouttapa : si on connaît la vie de Jésus c'est en grande partie grâce à ses disciples et aux premiers chrétiens. "Au fond, résume Roselyne Dupont-Roc, tout ce que nous avons essayé de dire de Jésus dans la première encyclopédie, finalement nous est arrivé par ces gens qui ont vécu de la foi en lui, l'ont proclamé, l'ont célébré, se sont mis lentemùent à écrire, ont transmis et cette transmission vivante a donné les Évangiles."

Parmi les contributeurs, différents spécialistes comme Marie-Françoise Baslez, historienne des premiers temps du christianisme, l'exégète Michel Quesnel, le patrologue (c'est-à-dire spécialiste des Pères de l'Église) et dogmaticien Michel Fédou, ou encore un spécialiste de la liturgie, Patrick Prétot. Au total, ce sont près de 80 personnes qui ont mis la main à la pâte, auxquelles il faut ajouter le sulpicien Joseph Doré qui signe la préface, le philosophe et historien Marcel Gauchet, auteur de la postface et enfin Christine Pedotti.

 

le christianisme, une invention ?

"Après Jésus" n'est pas qu'un ouvrage d'histoire ou d'exégèse. L'approche est aussi sociologique, dogmatique et théologique. "On a vraiment croisé de nombreuses approches pour montrer au fond que ce premier christianisme est né dans un foisonnement de civilisations, où se croisaient religions, philosophies, divers mouvements... et que l'étonnement, c'est la façon dont il a éclot et s'est répandu."

Le titre du livre, "L'invention du christianisme" se veut à dessein "provocateur", admet Roselyne Dupont-Roc. Si en effet le terme "invention" peut renvoyer à un l'idée du mensonge, son étymologie latine renvoie à l'idée de "venir dans" ou de "pénétrer". De fait, le christianisme "n'est pas né tout armé de la tête d'un apôtre" et "Jésus ne l'a pas constitué d'un bloc". Il est né du souvenir d'une rencontre marquante, décisive, avec le Christ. "C'est-à-dire que sur le coup - visiblement, ils le disent - [les disciples] n'avaient pas compris grand chose, et dans la fidélité à cette rencontre qui leur tenait à cœur, ils ont progressivement découvert où ça les conduisait, où ça les menait et ils ont progressivement inventé la façon d'en vivre, la façon de la dire, la façon de la transmettre."

 

Invités

  • Roselyne Dupont-Roc, bibliste, théologienne, spécialiste du grec ancien, de l'Ancien Testament et des lettres de Paul, ancienne professeur à l’Institut catholique de Paris (ICP)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!