La capitulation du Japon en 1945

Présentée par UAB-6651

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

vendredi 5 août 2016 à 17h03

Durée émission : 55 min

La capitulation du Japon en 1945

© Le ministre japonais des affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les actes de capitulation au nom du gouvernement japonais / Wikimédia Commons

Le 2 septembre 20145, le Japon signe sa reddition. Et met fin à sa politique expansionniste en Asie du Sud Est. Véronique Alzieu reçoit Béatrice Jaluzot.

Le 15 août 1945, pour la première fois de leur histoire les Japonais entendent la voix de leur empreur. Hiro Hito annonce la capitulation de son pays. Les 6 et 9 août des bombes atomiques avaient été larguées sur Hiroshima et Nagasaki par les Américains. Qui avaient pilonné Tokyo sans interruption pendant plusieurs jours faisant plus de victimes que les deux bombes atomiques réunies. Acculé, exangue, le Japon finit par plier.

En ce mois de septembre 2015, les Japonais commémorent-ils leur capitulation? Avec le 70è anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, on célèbre aussi la capitulation du Japon, le 14 août 1945 - la signature de la reddition a eu lieu le 2 septembre 1945. Les catastrophes d'Hiroshima et Nagasaki sont elles aussi présentes à l'esprit des Japonais.

Avec l'attaque de Pearl Harbour le 7 décembre 1941, le Japon entre officiellement en guerre contre l'Occident. Mais le pays était déjà en guerre depuis 1937, début de la Deuxième Guerre sino-japonaise. Guidé par une politique expansioniste, le Japon entend alors devenir un empire autosuffisant, une sphère de grande prospérité. Dans sa quête d'une autonomie économique et militaire, il se frotte aux intérêts américains. Pearl Harbour est une île située non loin d'Hawaï, dans le prolongement des îles Okinawa. 

La radicalisation de la politique nationaliste japonaise et son agressivité trouvent leurs sources dans l'insatisfaction des élites politiques japonaises vis à vis du traité de Versailles. L'accord qui met fin à la Première Guerre mondiale ne reconnaît pas l'égalité des races. A cela s'ajoute une situation de crise économique. Le 1er septembre 1923, un grand tremblement de terre tue 140.000 personnes et détruit 500.000 maisons du centre de Tokyo. Et conduit à une grave crise financière en 1927.

Invités

  • Béatrice Jaluzot, maître de conférences à Sciences Po Lyon, directrice adjointe de l'nstitut d’Asie Orientale, spécialiste du Japon

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!