La Résistance en France de 1940 à 1945

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

lundi 1 août 2016 à 17h03

Durée émission : 55 min

La Résistance en France de 1940 à 1945

A l'annonce de l'armistice par le maréchal Pétain, un certains nombre de Français décident d'entrer en résistance, écoutant leur conscience qui les pousse à un "non consentement".

"C'est le coeur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat." Le 17 juin 1940, le maréchal Philippe Pétain (1856-1951), alors Président du Conseil, fait l'annonce de la demande d'armistice avec les Allemands. "Ce discours est le début de tout", pour Laurent Douzou. Il fait suite en effet à une défaite militaire sans équivalent dans l'histoire de la France, celle de mai-juin 1940. Défaite qui a provoqué un exode massif de 8 à 10 millions de personnes. Mai 40, ou la désorganisation totale de la France. Les mots de Pétain,le vainqueur de Verdun, viennent soulagent un certain nombre de Français que le chaos affolent.

Un discours qui signe la naissance des premiers mouvements de résistance. "Demander l'armistice c'est abandonner le combat, c'est négocier avec l'ennemi", explique Laurent Douzou. Quelques personnes - assez peu - se sentent profondément heurtées par ce discours et s'insurgent immédiatemment. Les historiens ont peu d'information pour savoir aujourd'hui qui sont les premiers résistants. On suppose qu'ils viennent d'horizons divers. Germanophobie, patriotisme, attachement à la République ou aux valeurs chrétiennes... En juin 1940, nombreuses sont les raisons qui peuvent inciter un Français, quel qu'il soit, à vouloir entrer en résistance.

Le 18 juin 1940, c'est un personnage de second plan qui prend la parole depuis Londres. "J'invite tous les Français qui veulent rester libres à m'écouter et à me suivre." Dans ce qui est devenu le célèbre Appel du 18 juin chaque mot compte. Sans titre, sans mandat, sans qualité, Charles De Gaulle n'a aucun statut officiel, ce pourquoi il "invite" et non ordonne. Laurent Douzou commente: "C'est un homme seul qui jette une bouteille à la mer".

Invités

  • Laurent Douzou, professeur d'histoire contemporaine, spécialiste de la 2ème guerre mondiale

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!