L'émir Abdelkader, figure de paix et de dialogue au XIXè siècle

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

lundi 11 avril 2016 à 16h00

Durée émission : 25 min

L'émir Abdelkader, figure de paix et de dialogue au XIXè siècle

© Wikimedia Commons / L’Emir Abdelkader en Kabylie (1838-1839)

L'émir AbdelKader est une figure de la résistance algérienne au XIXè siècle. Au micro de Christophe Henning, Mustapha Cherif rend hommage à cet homme de paix et de dialogue.

Mustapha Cherif est philosophe, islamologue, théologien, sociologue, spécialiste du dialogue des cultu­res, des religions et des civilisations. Il a reçu en 2013 le prix UNESCO pour le dialogue des cultures. Son dernier ouvrage consacré à l'émir Abdelkader est comme la clé pour comprendre son travail et son engagement. "L'émir Abdelkader est le modèle total, universel, celui dont a besoin aujourd'hui pour essayer de relever les défis de notre temps", explique-t-il.

Abd el-Kader ben Muhieddine (1808-1883) était le fils du cheikh de l'ordre soufi de la Qadiriyya. Né au sein d'une famille de lettrés, il grandit dans une atmosphère impregnée de mystique. Il se destinait à une vocation spirituelle. En 1832, il est désigné chef de la résistance que sont père avait mis en place. Lui qui aimait lire Aristote, Platon ou Averroès, s'est trouvé "propulsé dans l'histoire mondiale", comme l'explique Mustapha Cherif. Pendant 15 ans il est resté le chef de la résistance contre le colonalisme français et s'est révélé comme chef de guerre. "Il n'était pas hébaité par la haine mais par le souci de la justice et du vivre-ensemble."

Une figure dont "on a besoin" aujourd'hui, selon Mustapha Cherif qui aime à dire qu'il était "véritablement le disciple du prophète". En ce sens qu'il refusait toute forme d'atteinte à la dignité humaine. L'émir Abdelkader est considéré comme l'un des fondateurs du droit humanitaire pour ses écrits sur les droits des prisonniers. En 1847, il a voulu l'arrêt du combat "car continuer aurait été génocidaire pour le peuple algérien", explique son biographe. Les généraux français ont d'ailleurs reconnu la grandeur d'âme de l'émir Abdelkader, eux qui l'ont pourtant fait prisonnier au château d'Amboise de 1847-1852.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.