Les années folles : une parenthèse entre les deux guerres

Présentée par UA-173018

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

dimanche 2 mai à 1h00

Durée émission : 55 min

Les années folles : une parenthèse entre les deux guerres

© Image par dianakuehn30010 de Pixabay

Au début des années 1920, une créativité et une vitalité hors du commun ont traversé les sociétés occidentales. Dix « Années folles » comme une parenthèse entre les deux guerres mondiales.

00:00

00:00

Les années folles ce sont 10 ans de création et de liberté pour toute une population dont l'espérance a souvent été brisée par la Grande Guerre. Un élan vital nécessaire entre la première et la deuxième guerre mondiale.

Pour discuter de cette période étonnante où l'iconique Jospéhine Baker faisait chanter la France, Véronique Alzieu reçoit Myriam Juan, maitresse de conférence à l'université de Normandie Caen. Elle s'intéresse aux années folles d'une point de vue artistique et culturel et a écrit l'ouvrage "Les années folles" publié aux éditions "Que sais-je ?".

Les années folles, une lumière dans la nuit ?

La période de l'entre deux guerres est une période de foisonnement artistique et créatif en opposition à la dureté de la première guerre qui a touché la France en plein coeur. L'expression "les années folles" n'était pas utilisé à l'époque. Ce terme a été inventé par la suite. On appele cela un chrononyme qui a pour objectif de "désigner un phenomène, il leur donne aussi une cohérence mais retrospectivement, il n'apparait pas durant cette période" explique Myriam Juan. 

Lorsqu'on pense aux années folles aujourd'hui, on porte souvent à cette période un regard romantique synonyme de liberté et d'ouverture sociale et culturelle. Pourtant c'est aussi une époque qui voit la montée des fascismes, des complexités économiques qui mèneront au krach boursier , et à la seconde guerre mondiale. Cela conduit "les contemporains qui l'ont vécue et qui la regardent depuis les années trente  porte  un regard assez sévère sur cette décennie en fait, qui n'est pas du tout celui que l'on porte sur quand on la désigne aujourd'hui comme les années folles" précise Myriam Juan. L'usage du chrononyme "années folles" est devenu courant dans les années 1960, époque qui voyait dorénavant cette décennie comme exubérante et décadente.
 

Un décennie de créativité 

Les années folles sont synonymes de nouveautés culturelles. Le charleston, danse iconique de l'époque importée des Etats-Unis fait fureur dans les bars dansants de l'hexagone. "Il y a un désir de revivre après quatre ans d'horreur, de privations, de séparations affectives, un désir de vivre pleinement le présent et de tourner le dos à ce passé traumatique" analyse Myriam Juan. 

Différents phénomènes caractérisent les années folles, le jazz, une nouvelle silhouette féminin, le déchainement des corps sur le charleston. Ces phénomènes vont toucher l'ensemble de la société et se populariser. "C'est une décennie où on à le sentiment que la vie s'accélère, les échanges s'accélèrent, ces effets, ces danses, ces modes deviennent vraiment des phénomènes de masse dans les années 20. Alors que les prémices on les trouvera plus dans des cercles d'amateurs ou chez les élites" explique Myriam Juan.

 

Invités

  • Myriam Juan, Maîtresse de conférences à l'université de Normandie Caen

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!