L'histoire de l'enfant en Occident

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

lundi 26 décembre 2016 à 10h00

Durée émission : 55 min

L'histoire de l'enfant en Occident

© Berthe Morisot (1841-1895) Le berceau 1872 © RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

Les droits de l'enfant en Occident ont évolué notamment avec les progrès de la médecine. Catherine Rollet répond à Véronique Alzieu.

Depuis quelques décennies seulement, l'enfant est considérée comme une personne juridique à part entière. L'enfant était pensé comme soumis au pouvoir des adultes. Jusqu'au début du XXè siècle, la mortalité infantile était telle que l'enfant n'a suscité qu'un intérêt relatif dans la société occidentale. Les progrès de la médecine ont permis que l'on s'intéresse à l'enfant, au développement de son corps, de ses capacité intellectuelles et langagières. Et bien plus récemment à ses émotions. Siècle après siècle les adultes lui ont prodigué des soins, une éducation et une affection toujours plus grands.
 

"Enfant" vient du latin infans et signifie "celui qui ne sait pas parler"

Durant l'Antiquité, l'enfant est vu comme un mammifère qu'il faut élever, dont il faut prendre soin car il ne sait ni parler ni marcher. En Grèce comme à Rome, sociétés escalavagistes, les mères délèguent souvent leurs fonctions de soin et d'allaitement à des esclaves. Les historiens ont découvert que juste après la naissance, la sage-femme effectue un rituel très important. Elle pose le bébé sur le sol et procède à un examen du corps du bébé pour vérifier qu'il soit viable. Elle le présente ensuite à ses parents qui acceptent ou non de garder l'enfant ou de l'abandonner. Un procédé dit "de l'exposition" qui consiste à laisser le nouveau-né sur une place publique.

 

Emission enregistrée en décembre 2015

Invités

  • Catherine Rollet, Historienne, démographe

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!