Libye, Egypte, Sahel...tout change, rien de change?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Les Racines du présent

jeudi 2 août à 19h30

Durée émission : 55 min

Libye, Egypte, Sahel...tout change, rien de change?

© wikimédia commons - Gouvernement de Cyrénaïque avec l’Émir Idris à gauche (1949)

Après les printemps arabes, après la chute de Khadafi, quels rôles jouent, et ont joué, les islams dans ces pays ? Quels rôles jouent, et ont joué, les puissances étrangères ? Quels sont les fils rouges tissés par l'Histoire dans l'évolution de ces pays ?

Libye, Égypte, pays du Sahel et du Sahara. Après les printemps arabes (2010-2012), après la chute de Mouammar Kadhafi (2011), quels rôles jouent, et ont joué, les islams dans ces pays ? Quels rôles jouent, et ont joué, les puissances étrangères ? Quels sont les fils rouges tissés par l'histoire dans l'évolution de ces pays ?
 

Qui était Kadhafi ?

En 2011, Mouammar Kadhafi (1942-2011) disait dans une interview au Journal du dimanche : "[Si je tombe], vous aurez l’immigration, des milliers de gens qui iront envahir l’Europe depuis la Libye. Et il n’y aura plus personne pour les arrêter... Il y aura un djihad islamique en face de vous, en Méditerranée... On reviendra au temps de Barberousse, des pirates..." Aussi fantasque a-t-il été, cette parole du dirigeant libyen montre qu'il a été "visionnaire", comme le fait remarquer Vincent Hugeux.

Dans sa biograhie "Kadhafi" (éd. Perrin), le grand reporter dresse le portrait tout en paradoxes d'un fringant officier épris de liberté mais qui instaure une implacable tyrannie, d'un prophète du pouvoir au peuple qui a asservi son peuple, d'un contempteur de la servitude des femmes qui a avili celles qu'il a convoitées et possédées. Vincent Hugeux évoque aussi un pieux musulman qui a combattu l'islamisme radical mais qui a aussi financé le terrorisme international.

 



 

La Libye et ses voisins après Kadhafi

Pour comprendre la situation de la Libye aujourd'hui, on peut d'abord considérer que celui qui a été son dirigeant pendant plus de 40 ans était un grand admirateur du maréchal Tito (1892-1980), lui-même qui a fait peser sur la Yougoslavie la chape de plomb du communisme qui avait tenu les Balkans. "Quand le régime de nature tyranique se fissure puis s'effronde les lignes de failles remontent à la surface."

De même, la période de l'occupation italienne (entre 1911 et 1943), a-t-elle correspondu à une période de "soulagement" pour les autorités françaises - jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. C'est ce que montre notamment Emmanuel Garnier dans son ouvrage à paraître en février 2018, "L'Empire des sables" (éd. Perrin). Il s'agit d'une enquête historique sur un siècle de présence militaire française au Sahara de 1860 à 1960. Une présence trop méconnue et pourtant riche d'enseignements sur nos engagements militaires actuels au Sahara.

Aujourd'hui, la Libye c'est cet improbable pays grand comme trois fois la France et constitué à 9/10è de déserts et écartelé entre le Fezzan, la Cyrénaïque et la Tripolitaine. Ces deux dernières régions qui comprennent les espaces côtiers, espaces "utiles", comme les décrit Vincent Hugueux, de tout temps convoités par les Français, les Vénitiens, les Ottomans et plus récemment les Italiens. "Ce que l'on voit aujourd'hui c'est que les tropismes régionalistes, ces lignes de faille entre la Cyrénaïque à l'Est, tournée vers l'Égypte, la Tripolitaine, tournée vers la Tunisie, et le vaste et aride désert du Fezzan, est une réalité géographique et politique."

 

Invités

  • Vincent Hugeux , grand reporter à L'Express

  • Robert Solé , écrivain, journaliste, spécialiste de l'Égypte

  • Emmanuel Garnier , historien, spécialiste du climat

  • Laurent Larcher , journaliste à La Croix, spécialiste de l'Afrique

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 21h, le vendredi à 17h03 et le samedi à 14h

L’actualité, nationale et internationale, s’enracine dans notre histoire. Chaque événement peut être relié au passé pour en trouver des clés de compréhension. Relire l’histoire, c’est ainsi mieux connaître et comprendre le présent. Chaque semaine, Frédéric Mounier, journaliste à La Croix, invite des historiens à croiser leurs regards sur un sujet contemporain pour mieux appréhender notre présent et envisager l’avenir. > Les Racines du présent, le blog de Frédéric Mounier

Le présentateur

Frédéric Mounier

Ancien correspondant de "La Croix" au Vatican, Frédéric a toujours été passionné par la vie politique… et la radio. Il a grandi à Paris à l'ombre de la Maison de la Radio. Les jeudis, il hantait les Studios, notamment ceux des « Radioscopie » de Jacques Chancel. Peut-être en reste-t-il quelque chose dans "Face aux Chrétiens" ?