L'Orient-Express, le roi des trains, le train des rois

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 27 janvier à 14h00

Durée émission : 55 min

L'Orient-Express, le roi des trains, le train des rois

© DR - L'Orient-Express est le premier train international de luxe de la Compagnie internationale des Wagons-lits

L’Orient-Express est un train mythique. Pendant près de 80 ans le voyage Paris-Constantinople dont il assurait la liaison a représenté un luxe et une expérience unique pour ses passagers.

Alors qu'est récemment sorti au cinéma le film de Kenneth Branagh "Le Crime de l'Orient-Express", le mythique train fait l'objet d'une publication pour le moins originale aux éditions Les  Belles Lettres. Elle séduira en tout cas les passionnés de chemin de fer ! "L'Orient-Express - Du voyage extraordinaire aux illusions perdues" de Blanche El Gammal c'est 650 pages d'essais, de textes publicitaires, de récits de voyages ou encore de romans ou de pièces de théâtre. Pour comprendre comment dès 1883 le train est entré dans la légende.
 

Jeudi 4 octobre 1883 quand le train s'élance pour la première fois, c'est l'effervescence à la gare de Strasbourg (actuelle gare de l'Est)

 

Un train d'Inspiration... américaine

L'Orient-Express est le premier train international de luxe de la Compagnie internationale des Wagons-lits créée en 1876 par Georges Nagelmackers (1845-1905). Durant un séjour aux Etats-Unis, celui-ci "avait emprunté les trains américains Pullman, qui reliaient les différents États américains", raconte Blanche El Gammal - trains dans lesquels on pouvait dormir.

 



 

Né du déclin de l'empire ottoman

En 1883, l'Orient-Express débute la desserte de la liaison Paris-Constantinople via plusieurs capitales europeénnes. Un train de luxe, surnommé aussitôt le "roi des trains et le train des rois". Il est vrai qu'il est entré immédiatement dans la légende.

Si l'Orient-Express fait la liaison Paris-Constantinople, explique Blanche El Gammal, c'est qu'en cette période de la fin du XIXè siècle, "l'empire ottoman est sur le déclin". Et cet effondrement ouvre des marchés. Un peu partout en Europe, c'est aussi "le temps des grands hôtels, des grands investissmeent bancaires et financiers, des gares..." Et où s'achève enfin le réseau de chemin de fer européen.

 


ÉCOUTER ► L'histoire de la navigation, "une aventure humaine fantastique"


 

dès son premier jour, la presse est là

Le jeudi 4 octobre 1883, quand le train s'élance à la gare de Strasbourg (actuelle gare de l'Est à Paris), c'est l'effervescence. Georges Nagelmackers, "une sorte de génie de la publicité", avait fait en sorte que les journalistes soient là, sur le quai et à bord du train, pour le premier départ de l'Orient-Express.

Pour son premier Paris-Constantinople, l'Orient Express n'arriva pas tout à fait à destination ! Après la traversée de la France, de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Hongrie, de la Roumanie et de la Bulgarie, il fallait prendre un vapeur depuis le port de Varna pour un ultime trajet sur la mer Noire. Ce n'est que quelques années plus tard que le mythique train ralliera Constantinople.
 

Invités

  • Blanche El Gammal , docteur en littérature comparée des universités de Strasbourg et de Bruxelles

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 16h00

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!