Naissance et histoire de la société de consommation

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 22 décembre 2018 à 16h00

Durée émission : 55 min

Naissance et histoire de la société de consommation

© Heidi Sandstrom / Unsplash

L’histoire de la consommation nait avec l’apparition des produits standardisés, leur fabrication à grande échelle, le tout sur fond de changements profonds dans la société.

Supermarchés, centres commerciaux, "Marques Avenue"... Nous vivons dans une société de consommation et ce depuis le XIXe siècle, quand l'industrie s'est emparée de la production des biens de consommation. Depuis, les façons de consommer ont évolué au rythme des conflits mondiaux, des différentes crises économiques, des innovations et des besoins. Ce que nous raconte Jean-Claude Daumas, auteur de "La révolution matérielle" (éd. Flammarion).
 

Qu'est-ce que la consommation ?

Étudier la consommation pour un historien, c'est se pencher sur "l'ensemble des objets et des services que les ménages consomment dans leur vie quotidiennne". Jean-Claude Daumas précise que "ça recouvre l'ensemble des pratiques" par lesquelles la population satisfait ses besoins quotidiens : logement, alimentation, vêtements, loisirs, culture, santé.
 

Ce qui change dans les années 1840

À partir des années 1840, l'industrie s'empare de la production des biens de consommation - vêtements, meubles, mais pas encore les produits alimentaires. Un phénomène encouragé par le développement de l'urbanisation et du salariat.

Les modes de consommation varient selon que l'on appartient à l'aristocratie ou la grande bourgeoisie ou à la petite bourgeoisie et au monde paysan. La tendance est de plus en plus à l'imitation du mode de consommation des "classes supérieures", qui exerce une certaine fascination. On cherche à acquérir les mêmes biens de luxe mais "sous une forme dégradée : on ne consomme pas du luxe mais du demi luxe".
 

La révolution du grand magasin

Le Bon Marché dès 1852, mais aussi La Samaritaine, Les Galeries Lafayette, La Maison du Blanc. Il n'y a alors que Paris, où les classes moyennes sont plus nombreuses qu'en Province, pour multiplier ainsi les grands magasins. Ces temples de la consommation destinés aussi bien aux classes moyennes qu'à l'aristocratie ou à la grande bourgeoisie offrent un large éventail de prix. Dans un décor somptueux s'impose un nouveau rapport à la marchandise : on ne cherche plus à vendre peu et cher, mais beaucoup de produits quitte à en baisser les prix. S'opère "la transformation des biens de la civilisation bourgeoise en biens de consommation".

 

Invités

  • Jean-Claude Daumas, historien, spécialiste de l'histoire des entreprises et du patronat, de la consommation et de la distribution, professeur émérite des universités, président de l'association française d'histoire économique

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!