Quand on bâtissait une cathédrale au Moyen Age

Présentée par

S'abonner à l'émission

La suite de l'Histoire, l'intégrale

samedi 13 juillet à 14h00

Durée émission : 55 min

Quand on bâtissait une cathédrale au Moyen Age

© Wikimedia commons - Visite de chantier au Moyen Âge

Au Moyen Age, la construction d’une cathédrale était un projet considérable. Une multitude d’acteurs intervenaient dans ce chantier, qui se déroulait sur des dizaines années.

Elles font encore aujourd'hui la fierté de Chartres, Reims ou Strasbourg. Les cathédrales, telles qu'on les bâtissait au Moyen Âge, exigeaient des années de travaux à des milliers d'artisans et d'apprentis. Autour des chantiers c'est toute une vie qui s'organise et d'innombrables corps de métiers qui se regroupent. Un petit monde que François Icher décrit dans l'un de ses livres resté célèbre, "Les œuvriers des cathédrales" (éd. La Martinière, 2012).

"Nous vivons encore aujourd'hui dans le temps des cathédrales"

 

Qu'est-ce qu'une cathédrale ?

On dit de certains monuments anciens que ce sont de véritables livres ouverts. Et en ce qui concerne les cathédrales, cette image est "particulièrement pertinente", selon François Icher. Un livre, mais un livre complexe, "qu'il convient de positionner dans le temps". L'historien nous rappelle que souvent on parle de cathédrale pour ne désigner que les majestueux monuments gothiques, visibles plusieurs kilomètres à la ronde. 

En réalité, la cathédrale - du latin cathedra qui signifie "le siège", en l'occurence le siège de l'évêque - est née entre le IVe et le Ve siècle. C'est à cette époque que "les premiers édifices cathédraux se mettent en place : elles n'ont encore rien à voir avec les majestueues cathédrales gothiques qui prendront le relais un peu plus tard".

 



 

Bien plus qu'un lieU de prière

Comme nous l'explique l'historien François Icher, la cathédrale est "bien plus qu'un lien de prière". C'est un espace où se conjuguent le politique, le spirituel, l'économique, l'artistique, le symbolique... On parle en effet de "quartier cathédral" ou d'"ensemble cathédral" pour désigner cet espace comprenant la maison de l'évêque et le siège de son administration, l'hôtel-Dieu, l'université et bien sûr l'église.

"Le signe distinctif de la cathédrale c'est vraiment de s'implanter au cœur de la ville, c'est le marqueur qui va traverser les temps." Au fur et à mesure que le style architectural de la cathédrale s'impose par sa beauté et son caractère imposant, elle devient pour certaines villes son symbole - on la retrouve parfois sur les sceaux des cités. Cette structure urbaine autour du quartier cathédral qui est toujours la nôtre aujourd'hui en France, fait dire à François Icher que "nous vivons encore aujourd'hui dans le temps des cathédrales".

 

Invités

  • François Icher, historien, spécialiste de l'histoire des compagnonnages en France

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 14h

Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi. 

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!