Sur les traces de la première mondialisation

Présentée par PR-29247

S'abonner à l'émission

Les Racines du présent

lundi 10 mai à 16h00

Durée émission : 59 min

Sur les traces de la première mondialisation

© Wikipedia

Il y a plusieurs centaines d’années, les premiers signes de la mondialisation apparaissaient dans l'Antiquité. La naissance d’un mode de fonctionnement mondial toujours d’actualité.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

La mondialisation n’est pas née à l’heure d’Internet et de Wall Street. On retrouve des traces de globalisation mondiale il y a plus de 2000 ans, avec les premiers échanges commerciaux, les premières grandes explorations de l’Antiquité. Depuis Palmyre, la charnière du monde à cette époque, jusqu’à la Grèce, la Chine ou encore l’Afrique, des hommes ont pris la mer pour découvrir ce qu’ils ignoraient encore, repoussant les frontières du monde connu : la première mondialisation.

A cette époque, "on a une vision du monde qui est assez simpliste et grandement fausse. On a partagé les terres habitées en trois continent, c’est très arbitraire. On a l’idée que l’Europe à elle-seule est aussi grande que l’Asie et l’Afrique réunies. A l’autre extrémité chronologique, la vision a changé. On s’est rendu compte que l’Afrique et l’Asie étaient beaucoup plus grandes. Mais on garde ces trois continents" explique Maurice Sartre, professeur émérite à l’université de Tours, spécialiste de l’antiquité gréco-romaine, auteur du "Bateau de Palmyre, quand les mondes anciens se rencontraient" (éd. Taillandier).

Ces explorations, on les doit à plusieurs personnes. "Il n’y a pas de réponse unique. Il y a des conditions extrêmement variées pour voyager. La première expédition connue, on la doit au pharaon Nekao, qui voulait faire creuser un canal entre le Nil et la Mer rouge. Il y a renoncé. Il a donc essayé de faire le tour de l’Afrique, avec des marins phéniciens, et il a envoyé trois bateaux. Une folie absolue. Longtemps, on a pensé que c’était un échec total. Pour Hérodote, dans un récit très court, cela a fonctionné" ajoute Maurice Sartre, citant d'autres exemples, d'autres signes de premiers voyages. Les témoins de la première mondialisation.
 

Invités

  • Maurice Sartre

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 16h, le jeudi à 21h et le dimanche à 13h

L’actualité, nationale et internationale, s’enracine dans notre histoire. Chaque événement peut être relié au passé pour en trouver des clés de compréhension. Relire l’histoire, c’est ainsi mieux connaître et comprendre le présent. Chaque semaine, Frédéric Mounier, journaliste à La Croix, invite des historiens à croiser leurs regards sur un sujet contemporain pour mieux appréhender notre présent et envisager l’avenir. > Les Racines du présent, le blog de Frédéric Mounier

Le présentateur

Frédéric Mounier

Ancien correspondant de "La Croix" au Vatican, Frédéric a toujours été passionné par la vie politique… et la radio. Il a grandi à Paris à l'ombre de la Maison de la Radio. Les jeudis, il hantait les Studios, notamment ceux des « Radioscopie » de Jacques Chancel. Peut-être en reste-t-il quelque chose dans "Face aux Chrétiens" ?